L’amour est dans le pré 2019 : Coup de foudre pour François, Bernadette surprise

0
477

Dans ce nouvel épisode de L’amour est dans le pré 2019, Francis, Robert, Bernadette et les deux François se sont rendus à Paris afin de rencontrer les personnes qui ont touché leur coeur avec leur missive.

À lire aussi

Bernadette, surprise par Lionel

Bernadette (57 ans), ouvrière agricole dans les Hauts-de-France, est venue avec ses notes pour rencontrer ses prétendantes. On croirait presque à un entretien d’embauche. Six hommes se présentent à elle et face à beaucoup d’entre eux, le silence s’impose. Bernadette ne semble pas franchement vouloir en apprendre plus sur certains de ses prétendants. C’est alors que Lionel (60 ans) et ses yeux bleus font irruption. Très fantasque, il sort son téléphone et invite Dédette à danser. Elle refuse net ! Heureusement, il en faut plus pour vexer Lionel. La discussion reprend son cours normal jusqu’à ce que Bernadette se confonde en excuses pour avoir refusé de danser. L’ouvrière agricole finit par se dérider et confie que Lionel a fait son petit effet.

André, alias Dédé, rencontre ensuite Dédette. Il est stressé, mais le courant passe bien entre eux. Si Bernadette est folle d’animaux, André est dingue de moto et rêve de la voir chevaucher sa cylindrée à ses côtés. Un point qui effraie un peu notre ouvrière agricole qui décide tout de même de l’inviter chez elle.

Quelques jours plus tard, le trio se retrouve chez Dédette et les deux coqs se taquinent dès les retrouvailles. Lionel ne marque pas vraiment de points en révélant qu’il n’a pas pris de bottes et qu’il n’est pas très enclin à se lever à 5h du matin pour travailler. “Tu vas suivre quand même“, lui lance Bernadette.

Coup de foudre pour François

François le Bourguignon a souhaité rencontrer cinq femmes. Face à Catherine, son coup de coeur au moment de l’ouverture du courrier, c’est une évidence. Elle lui confie qu’elle a regardé tous les jours son portrait et lui ne trouve plus les mots pour lui parler. Catherine ne cache pas son coup de foudre pour lui, son impression qu’ils sont des âmes soeurs. François confie ressentir la même chose. Cette rencontre est tout simplement magique. C’est finalement en parlant voyage et cuisine qu’ils se décrispent un peu. “J’ai perdu mes moyens“, confie l’agriculteur qui n’en revient toujours pas d’avoir vécu quelque chose d’aussi fort. “Pour moi, c’est elle“, conclut-il. Catherine est bien sûr conviée chez lui et Lisa avec qui il a aussi vécu un moment sympathique bien que moins émouvant.

Une fois de retour chez lui, avant de retrouver ses invitées, François déjeune avec un ami qui lui rappelle qu’il avait dit qu’il n’inviterait qu’une seule femme chez lui. Pourtant, il y en a deux ! Un rappel à l’ordre légitime, car le coup de coeur de François pour Catherine pouvait laisser penser que la présence de Lisa n’était pas très utile. Cette dernière fait d’ailleurs l’erreur de laisser sa rivale s’asseoir à l’avant de la voiture et le duo ne cesse de discuter.

Robert délaissé, mais heureux

Robert (53 ans) a été déçu lors de l’ouverture des courriers, car seules deux femmes lui ont écrit. Pour ne rien arranger, une seule s’est déplacée pour le speed dating. Il s’agit d’Angélique (44 ans), maman de deux enfants avec qui, fort heureusement, le courant passe bien. Il y a beaucoup d’émotion dans cette rencontre entre ces deux personnes qui ne prétendent à rien de plus qu’à une vie simple et heureuse. Franche, Angélique ne cache pas qu’elle a peur des vaches et qu’elle ne cherche pas à vivre à la campagne particulièrement. Lui assure que ses enfants ne sont pas un problème, mais plutôt une richesse. Ça démarre bien entre eux, et rendez-vous est pris pour aller chez Robert quelques jours plus tard.

Francis et François de Vendée comblés

François de Vendée (34 ans), éleveur de vaches dans les Pays de la Loire, a invité six femmes à le rencontrer. Lui qui a accordé beaucoup de place au physique des prétendantes lors de l’ouverture du courrier fait tout d’abord connaissance avec Nicole (27 ans) qui aime le quad, les sensations fortes… Bref, elle a plein de points communs avec François. Pas déçu par le joli minois de la brunette, l’éleveur pose tout de suite cartes sur table : “Je suis un fêtard, je peux rentrer à pas d’heure.” Une mise en garde qui n’effraie pas du tout la prétendante. Au contraire puisqu’elle est pareille. Après son départ, François est prêt à se taper la tête sur la table tant il est heureux de cette rencontre qui ressemble fort à un coup de foudre. Estelle marque aussi des points en complimentant François et en parlant de son côté fêtard. Elles sont toutes les deux invitées chez lui.

Francis (60 ans), le viticulteur bavard de l’Aude, qui a un penchant pour les femmes de type méditerranéen comme Anne Hidalgo, avait eu un coup de coeur pour Brigitte qui ressemble d’ailleurs fort à la maire de Paris. Mais le feeling est-il passé une fois qu’ils se sont retrouvés l’un en face de l’autre ? La réponse est oui et Francis se sent même “en apesanteur“. Face à Ghislaine, Francis a aussi les yeux qui s’illuminent. Elle n’est pas venue les mains vides, mais avec une liste de questions et avoue au candidat que ce qui lui a plu dans son portrait, c’est qu’il “était chiant“, comme elle. Le courant passe très bien entre eux et chacun boit les paroles de l’autre. Brigitte et Ghislaine sont invitées chez Francis. Quelques jours plus tard, Brigitte arrive donc à la ferme et découvre que sa rivale n’arrivera que le lendemain. Elle ne cache pas que cette configuration l’enfante. Francis lui fait clairement savoir qu’il aurait préféré que tout soit équitable. Aïe !

De son côté, Hervé a préféré arrêter l’expérience.