L’amour est dans le pré 2020 : Coup de foudre pour Laurent, larmes et… pipis

0
93

Ce lundi 14 septembre 2020, M6 a donné le coup d’envoi de L’amour est dans le pré 2020. Pour la première fois dans l’histoire de l’émission, les agriculteurs ont reçu les courriers de leurs prétendant(e) chez eux. Après avoir découvert que Matthieu avait reçu 51 lettres et avait eu un coup de coeur ou qu’Éric le chevrier avait le coeur qui battait fort, place aux premiers speed-dating. Des rencontres qui se déroulaient dans un restaurant en bord de Seine, à Paris, en présence de la présentatrice Karine Le Marchand (une première également !).

À lire aussi

Laurent invite deux femmes à la ferme

Les speed-dating ont débuté avec Laurent (45 ans), un éleveur de vaches allaitantes en Normandie qui souhaitait à tout prix fonder une famille. L’agriculteur avait prévu des chênes à offrir aux jeunes femmes venues pour le séduire, ainsi que des jus de pomme locaux.Il est tombé très malade pendant le coronavirus. Mais du coup, il a perdu 7 kilos, il est canon, les a prévenues Karine Le Marchand avant le grand moment. Est ensuite venue l’heure pour Émilie, une maman célibataire de 39 ans, de rejoindre Laurent. Une femme dont la lettre avait marqué le candidat grâce à sa force de caractère et son histoire (elle a perdu son papa et sa maman “de manière consécutive“). Dès le premier regard, tous deux étaient conquis. “Je me plonge dans tes yeux, je ne sais même plus où je suis“, a notamment lancé l’agriculteur. Très vite, Émilie a expliqué qu’elle souhaitait retomber enceinte, de quoi le séduire davantage et lui faire perdre ses mots. C’est ce que l’on appelle le coup de foudre. Et ça lui a donné envie… de faire pipi en pleine nature. “C’est con, on ne peut pas pisser dans la Seine. Je vais trouver un buisson, j’ai besoin de mettre mon sexe dans un buisson. Ça va faire une tâche, mais bon..“, a-t-il déclaré sous le regard amusé de Karine Le Marchand.

Est ensuite venu le tour de Cindy, une maman célibataire de 35 ans cool et qui aime la nature. “Je suis plein de frissons“, a confié Laurent. Tout émoustillé, il a une fois de plus voulu se soulager. “Mais qu’est-ce qu’il a ? C’est une cystite ou quoi ? Il veut tout le temps faire pipi. L’émotion, ça ne fait pas faire pipi“, a commenté Karine Le Marchand. Il a également rencontré Véronique (46 ans), Cécilia (33 ans), Amélie (40 ans) et Agnès (41 ans). Mais ce n’était pas aussi fort qu’avec Audrey, une infirmière dans l’Oise, maman de deux enfants. Sa nature souriante et positive a marqué Laurent. Il a aussi été conquis par Charlotte (29 ans), une vendeuse en prêt-à porter venue des Hauts-de-France et maman d’une petite fille. Bien qu’elle soit très citadine, elle était prête à tenter la vie à la ferme pour Laurent. Elle n’a pas caché avoir un caractère bien trempé et être maniaque. Pas de quoi effrayer l’agriculteur qui l’a conviée chez lui, avec Émilie.

Deux coups de coeur pour Jean-Claude

Jean-Claude (63 ans), céréalier dans le Centre-Val de Loire, est très attaché à un détail : la peau douce. Malgré les mesures sanitaires, il pouvait heureusement toucher les mains de ses prétendantes (en n’oubliant pas de mettre du gel hydroalcoolique par la suite). L’agriculteur, veuf et papa de trois enfants, a rencontré cinq femmes. Alors qu’il est bavard d’ordinaire, il ne pouvait pas en placer une avec sa première prétendante Khanh. Elle avait en effet bien du mal à le laisser parler. Elle préférait en plus qu’il la vouvoie et parlait beaucoup du passé. “Comment avez-vous pu supporter une femme pendant trente-cinq ans ?“, a-t-elle demandé d’emblée. Bonjour la maladresse.

Heureusement, il a été séduit par Marie-Nelly (53 ans, surnommée Danelly), dont la lettre l’avait fait pleurer grâce à ses mots “forts et puissants“. Sa prétendante était tout aussi adorable face à lui et lui a déclaré son amour. “J’ai envie de profiter de la vie avec quelqu’un comme toi. Tu as beaucoup d’amour à donner et moi aussi“, a notamment confié la belle brune dont le sourire a marqué Jean-Claude. Peu sportive contrairement à l’agriculteur, elle était prête à faire des efforts pour lui. En plus d’avoir séduit le candidat, elle a conquis Karine Le Marchand qui voulait absolument la voir à la ferme.

Après avoir discuté avec Évelyne (64 ans), aide-soignante à la retraite, et Fidès, une ancienne créatrice de mode bientôt à la retraite, Jean-Claude a rencontré une nouvelle femme qui l’a fait vibrer : Yolanda (61 ans). La traductrice vit dans les Landes et est très sportive comme l’agriculteur. Elle cherche un amour sincère et veut briller dans les yeux de son homme. Elle a aussi de l’humour et est très souriante et positive. Complicité totale, c’est un vrai échange, a confié Jean-Claude. Sans surprise, il l’a invitée à la ferme, ainsi que Marie-Nelly.

Éric le chevrier déjà fou de sa “petite Claudine”

Éric (54 ans), chevrier et ramoneur en Nouvelle-Aquitaine, avait ému Karine Le Marchand en évoquant son enfance et son ancienne histoire d’amour totalement dépourvues de tendresse. Malgré ses blessures, il était prêt à s’ouvrir à une femme. Il n’a eu qu’une seule lettre, mais était très heureux de son contenu. Pour preuve, il appelait déjà sa prétendante “ma petite Claudine avant même leur rencontre. “Elle me touche quand elle dit que je suis son rayon de soleil“, a confié Éric après avoir découvert son courrier. Afin de lui faire plaisir, il est allé lui chercher un bouquet de roses.

Avant d’avoir son tête-à-tête avec Éric, la maman célibataire de 55 ans a assuré à Karine Le Marchand qu’elle n’était pas stressée et que le côté râleur de l’agriculteur l’avait fait rire. Comme Éric, elle a beaucoup donné en amour, mais n’a jamais rien reçu. Une histoire que la femme venue de Bretagne a raconté les larmes aux yeux à la présentatrice. Une fois face à face, c’était comme une évidence pour les deux participants. Ils se projetaient déjà ensemble autour de crêpes préparées par Claudine. Avant de se quitter, ils se sont promis de se revoir à la ferme.

Les premiers pas à la ferme

Avant de recevoir ses prétendantes, Jean-Claude a bien pris soin de son jardin qui lui tient à coeur. Il a ensuite enfilé un T-shirt à l’effigie de Johnny Hallyday. Pendant ce temps, Marie-Nelly était en route, prête à tout faire pour séduire l’agriculteur. À peine arrivée, elle a pris possession des lieux et s’est montrée très tactile.

De son côté, Laurent a tout d’abord reçu Charlotte. L’agriculteur est parti la chercher à la gare et tous deux ont eu l’occasion de discuter sur le trajet. Il a découvert qu’elle aimait bien ses jambes et ses yeux ou qu’elle prenait soin d’elle pour plaire à son homme au quotidien. De bonnes nouvelles pour le passionné de rugby qui n’a pas caché qu’il était un peu coquin.