L’anxiété augmente le risque d’AVC surtout chez les femmes

0
366

Une nouvelle étude met en lumière le risque d’accident cardiovasculaire chez les personnes qui souffrent d’anxiété. Un risque plus grand chez les femmes que chez les hommes.

Une étude réalisée conjointement par les chercheurs de l’Université d’Édimbourg (Royaume-Uni) et de Brisbane (Australie), révèle que les adultes de plus de 45 ans aux prises avec l’anxiété ou la dépression courent un risque beaucoup plus élevé de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Sur le même sujet

Crise cardiaque : ce qui augmente les risques

On savait déjà que le stress abîme le cœur et même qu’une rupture amoureuse peut avoir de réelles conséquences sur la santé cardiaque. Pour cette étude, les chercheurs ont souhaité faire le lien entre la détresse psychologique et les accidents cardiovasculaires. Ils ont donc évalué une cohorte de 221 677 participants âgés de 45 ans et plus, en se concentrant sur leurs niveaux de détresse individuels et en suivant l’évolution de leur santé cardiovasculaire au fil des ans. C’est ce qui leur a permis d’affirmer que souffrir d’anxiété ou de dépression provoque un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Plus précisément, ils ont constaté que les femmes souffrant de détresse psychologique élevée ou très élevée ont un risque d’AVC 44 % plus élevé, tandis que les hommes courent un risque de crise cardiaque 30 % plus élevé.

Les chercheurs invitent donc les personnes souffrant d’anxiété à se soumettre à un suivi médical en raison des potentiels dommages au cœur. Ils entendent poursuivre leurs recherches pour déterminer pourquoi les femmes sont plus vulnérables que les hommes face au stress.

A lire aussi :

Homéopathie : des solutions contre le stress existent

Stressée par la rentrée ? 4 aliments réconfortants à éviter absolument