L’art et les technologies tridimensionnelles

0
224

Depuis la démocratisation des appareils de technologies 3D, de plus en plus de secteurs ont
adopté ces technologies. C’est le cas du secteur des arts et du design. En effet, avec ces
technologies de fabrication additive, seule l’imagination des artistes sera leurs limites.
Fabriquer des objets complexes en un temps record
De plus en plus d’artistes se tournent vers la conception assistée par ordinateur pour
concevoir leur produit. Cette révolution numérique touche la plupart des arts. C’est ainsi que
peintres, sculpteur, designer, dessinateurs et bijoutiers se tournent de plus en plus vers les
techniques de conception et de fabrication assistées par ordinateur.
La montée en puissance et la vulgarisation des imprimantes 3D a ouvert le champ de
possibilités. Les artistes modernes ne jurent plus que par ces appareils de fabrication
additive. En effet, avec une imprimante tridimensionnelle il est possible de réaliser des
œuvres avec un niveau de détails impressionnants voire d’imiter les imperfections
humaines. Le principal avantage de cette technologie est le gain considérable en temps.
Par ailleurs, les fans de foot peuvent même admirer des œuvres d’art géantes réalisées avec
une imprimante tridimensionnelle. Il s’agit des statuts de lions qui entourent le Parc OL, le
stade dans lequel évolue l’Olympique Lyonnais. Ces objets ont été entièrement réalisés en
CAO et imprimés en 3D par l’artiste Sylvain Charpiot.
Préserver le patrimoine culturel et historique
Grâce aux technologies de modélisation 3D, il est désormais possible d’obtenir des modèles
ou des copies fidèles d’objets d’art très rares. Ainsi, les musées peuvent par exemple faire
des répliques d’œuvres d’art rares. Ils pourront exposer ces répliques et conserver, dans un
endroit sûr, les œuvres d’art originales. Du coup, les technologies d’impressions 3D
participent à la préservation du patrimoine.
D’ailleurs, c’est ce qu’a fait l’iranienne Morehshin Allahyari. Dans le but de préserver le
patrimoine culturel de son pays, détruit en partie par Daesh, elle a choisi d’imprimer en 3D
ces œuvres antiques. Ainsi, des modèles 3D de statuettes antiques sont disponibles et
peuvent être imprimés à tout moment pour les générations futures. L’impression 3D devient
donc un outil indispensable dans la restauration d’œuvres anciennes.
Scanner et modifier des objets rapidement
De nos jours, il est possible de scanner des objets en volume, de les visualiser sur un logiciel
de CAO et de le modifier. L’une des méthodes d’acquisition de données les plus utilisées est
le scanner 3D. Ces appareils de haute technologie se sont démocratisés et ont vu leurs coûts
baisser drastiquement. En effet, avec l’apparition des scanneurs portables, modéliser des

objets en 3D n’a jamais été aussi simple. Les résultats sont rapides, fiables et directement
exploitables. Les technologies actuelles permettent de scanner des objets de plus en plus
complexes.
L’un des acteurs majeurs dans la création des scanners 3D à la pointe de la technologie est
Creaform. Cette filiale d’Ametek met sur le marché des appareils polyvalents destinés à tout type d’usage mais sp/cialement ‘a la Metrologie.
Le champ des possibilités avec l’impression 3D ou la fabrication additive est infini. Au fil des
années, les progrès scientifiques et technologiques offriront plus d’innovations et
accroîtront la créativité des artistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.