L’attaque qui a fait 60 morts au Pakistan revendiquée par Daech et les Talibans

0
748

Une faction islamiste a attaqué un établissement près de Quetta dans la province du Baloutchista, faisant au moins 60 morts et une centaine de blessés. L’attaque a été revendiquée à la fois par l’Etat islamique et les Talibans pakistanais.

Au moins 60 personnes ont péri lors d’une attaque attribuée à un groupe islamiste contre une école de police dans le sud-ouest du Pakistan dans la nuit de lundi à mardi, ont indiqué les autorités. Un précédent bilan de 44 personnes tuées et 118 blessées a été revu à la hausse mardi matin.

«Aux premières heures du jour, nous avons un bilan de 60 morts, qui ont été tués lors de l’attentat d’hier soir», a déclaré à l’AFP le docteur Nasir Sumalani, responsable de l’hôpital public de Quetta. Ce bilan a été confirmé par un autre responsable. «Nous avons également reçu le corps d’un terroriste», a ajouté le Dr Sumalani. Selon l’armée, les assaillants ont pénétré avant minuit dans le Collège de police situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Quetta, la capitale de la province instable du Baloutchistan.

Après plusieurs heures d’échanges de tirs, un responsable provincial a annoncé mardi vers 23h GMT lundi que l’armée avait délogé les assaillants et sécurisé l’établissement, qui héberge plusieurs centaines de policiers en formation. L’attaque a été menée par trois kamikazes armés, a déclaré à la presse le ministre de l’Intérieur de la province du Baloutchistan, Mir Sarfaraz Ahmed Bugti, révisant à la baisse le nombre d’assaillants, initialement évalué entre 5 et 6 par l’armée. Sept cents recrues se trouvaient dans l’établissement lors de l’attaque, selon M. Bugti. Il s’agit de l’une des attaques les plus meurtrières cette année au Pakistan après celles de Lahore le 25 mars (75 morts) et Quetta le 8 août (73 morts).

L’attentat a fait l’objet de deux revendications distinctes, la première des talibans pakistanais (TTP) et la seconde de l’organisation Etat Islamique (EI).La première, signée de la faction locale de Karachi du TTP, explique que l’attentat visait à «venger le meurtre indiscriminé de nos moudjahidines» par des membres des forces de l’ordre dans la province du Pundjab, selon un communiqué reçu par l’AFP. L’EI a pour sa part affirmé via son agence de propagande Amaq que l’attaque avait été menée par «3 kamikazes de l’Etat Islamique».

Les violences islamistes ont fait des milliers de morts depuis l’émergence de groupes armés extrémistes dans la foulée de la décision d’Islamabad de soutenir les États-Unis lors de leur invasion de l’Afghanistan des talibans en 2001 après les attentats du 11-Septembre.

Sources : AFP – REUTERS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.