Laura (L’amour est dans le pré 2020) gênée face à un prétendant un peu trop tactile

0
163

Laura, éleveuse de vaches laitières de 37 ans, continuait à profiter de Jean-Eudes (38 ans), le premier prétendant à avoir fait son arrivée sur son exploitation, dans l’épisode de L’amour est dans le pré 2020 du 12 octobre 2020.

À lire aussi

Entre ces deux-là, le courant était immédiatement passé lors du speed-dating. L’agricultrice avait été très touchée lors de leur rencontre et espérait que le conte de fées se poursuivrait. Depuis leurs retrouvailles, Jean-Eudes se pliait en quatre pour lui plaire et a notamment fait la cuisine ou des déclarations enflammées. Il avait tout de même un sérieux concurrent en la personne de Benoît, commercial dans le milieu agricole de 36 ans. Le jeune homme est venu avec des petits cadeaux, de quoi donner encore plus le sourire à Laura. Et il ne s’est pas privé au passage pour lui faire un très long bisou sur la joue, quitte à braquer son hôtesse.

Très vite, Laura les a emmenés découvrir ses vaches. Un moyen pour ses deux prétendants de se prêter à un combat de coqs pour se démarquer. Mais très vite, une complicité évidente entre Jean-Eudes et la jeune femme s’est installée. Laura a tout de même décidé de passer un moment en tête à tête avec Benoît, le jeune homme n’ayant pas encore eu l’occasion de se retrouver seul avec elle. Le prétendant lui a demandé de penser à son bonheur et à elle avant tout. La belle Anglaise s’est excusée de s’être un peu raidie quand il lui a fait un long bisou et tenu la main à son arrivée. “Je ne l’ai surtout pas mal pris, n’aie crainte“, l’a-t-il donc rassurée. Car il le sait, la jeune femme a été victime d’abus sexuels.

Pendant ce temps, Jean-Eudes leur concoctait un bon repas. “Tenez, monsieur le gastronome en culotte courte“, a notamment lancé Benoît à leur retour, pour lui faire comprendre qu’il comptait se battre pour conquérir sa belle. Durant le repas, la bataille s’est poursuivie. C’était à celui qui se ferait le plus remarquer. “Je les sens très à l’aise. Même moi j’étais détendue. Je me sens gâtée, ce soir, ils se sont occupés de tout. Tous les deux sont pareils. Après, peut-être que Jean-Eudes s’est permis de faire plus de choses parce qu’il est arrivé avant. J’ai envie que Benoît rattrape le temps perdu. Peut-être que demain, il prendra plus de risques“, a confié Laura.