Laura Smet est en souffrance mais elle tient bon. Dans la bataille juridique qui l’oppose à Laeticia Hallyday, Laura Smet se raccroche à un espoir d’accord à l’amiable et à son projet artistique qui lui tient tant à coeur. 

Une souffrance immense“. Laura Smet vit un douloureux deuil depuis le 6 décembre, jour de la mort de son père Johnny Hallyday. A ce deuil s’est ajoutée une bataille juridique pour contester le testament de son père face à Laeticia Hallyday, seule héritière de ses biens. “Elle éprouve cette souffrance immense que chacun peut comprendre. Elle fait le deuil petit à petit du décès de Johnny Hallyday. Mais elle doit faire le deuil de son papa, Jean-Philippe Smet. C’est pour elle extrêmement difficile.”, a confié Emmanuel Ravanas, son avocat sur l’antenne de BFMTV, ce 16 avril en fin d’après-midi.

Pour l’avocat, si la douleur est si vive c’est aussi parce que son père a été inhumé loin de Paris. “Elle n’a pas de lieu pour le (son deuil, ndlr) faire. Son papa est à plus de 7.000 kilomètres, à Saint-Barth. Elle n’a pas de lieu pour retrouver un certain nombre d’objets, un certain nombre de moments qu’elle a vécu avec son papa. Ce sont des moments difficiles“. Seul échappatoire de Laura Smet, le court-métrage sur lequel elle travaille en tant que réalisatrice. “Laura Smet est aujourd’hui entièrement dédiée à son art. Elle travaille sur un court-métrage avec sa maman. C’est une joie immense pour elle d’être complètement dédiée à ce projet.

Emmanuel Ravanas a assuré un peu plus tôt dans la journée du 16 avril, sur RTL que David Hallyday et Laura Smet étaient disposés à effectuer un arrangement à l’amiable d’ici le 15 juin, le jour de l’anniversaire de Johnny Hallyday qui aurait eu 75 ans : “Je forme un vœu. Johnny Hallyday aurait eu 75 ans le 15 juin prochain, et je forme le vœu que le 15 juin prochain nous ayons réussi à trouver dans le respect des droits de chacun, un point d’équilibre et que nous ayons pu régler la succession de Johnny Hallyday“.