Laure (Mariés au premier regard 2021) dans le mal : appel à l’aide à l’experte après le tournage (EXCLU)

0
127

L’expérience Mariés au premier regard 2021 a été plus que positive pour Laure et Matthieu. Les deux candidats compatibles à 79% se sont unis devant leurs proches lors du tournage et étaient sur leur petit nuage. Et, il y a quelques mois, ils ont découvert que l’ancienne championne de natation était enceinte de leur premier enfant, une petite fille. Malgré tout, Laure a ressenti le besoin de contacter l’experte Estelle Dossin une fois le tournage terminé et a expliqué pour quelle raison à Purepeople.

Une fois votre décision de rester mariés prise, vous avez vécu votre histoire hors caméras. Cela a-t-il été difficile ?

Laure : Ce qui a été difficile, c’est qu’on était en tournage quasiment à chaque fois qu’on se voyait le premier mois. Du coup, il y a toute une équipe autour, on est pas mal sollicités. Et du jour au lendemain, tout disparaît. On se demande si on va encore avoir des choses à se dire, si l’autre allait changer. Mais non en fait, c’était nickel. On a pu se reposer, profiter l’un de l’autre et on a appris à se connaître.

Avez-vous eu besoin de faire appel aux experts une fois le tournage terminé ?

Laure : Zéro fois. Moi j’ai fait appel à Estelle Dossin une fois parce que je vivais mal le début de la grossesse par rapport à l’exposition médiatique. Je m’en voulais de ne pas vraiment m’en réjouir parce que j’étais malade et que j’avais beaucoup de bouleversements. Mais ce n’était pas du tout par rapport à Matthieu.

Que retenez-vous de l’expérience Mariés au premier regard ?

Matthieu : Qu’il faut sortir couvert (rires). Que du positif.

Quels sont vos projets ?

Matthieu : De continuer à être heureux. Peut-être que la famille s’agrandira encore plus tard, ou pas.
Laure : Doucement (rires).

Un renouvellement de voeux est-il prévu ?

Laure : J’attends ma demande.
Matthieu : Oui on y pense, déjà je dois faire une demande.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.