Laurence Boccolini en larmes dans ONPC : douze ans après, “j’en pleure encore”

0
41

En 2008, Laurence Boccolini publiait Puisque les cigognes ont perdu mon adresse, un livre où elle racontait son désir d’enfant qui tardait à s’accomplir. À l’époque, elle avait fait la promotion de son ouvrage sur le plateau de Laurent Ruquier dans On n’est pas couché (France 2). Un passage télé qu’elle n’a toujours pas oublié, douze ans après… Ce lundi 14 septembre 2020, au micro de Sud Radio, elle se livre sur ce souvenir douloureux.

À lire aussi

Violemment critiquée par les chroniqueurs ce soir-là, Laurence Boccolini avait fondu en larmes en pleine émission. “Je me suis fait laminer. J’avoue que je le regrette un peu“, lance-t-elle. Rappelons qu’Éric Naulleau n’avait pas manqué sa cible… “Il n’y a plus de vie privée, plus de zone d’ombre. Ça m’a embarrassé. Vous en rajoutez tellement dans le pathos que je trouve ça de mauvais goût. J’ai été choqué“, avait estimé le chroniqueur.

Je ne me suis pas respectée ce soir-là

Autre coup dur pour l’animatrice. Elle a entendu Catherine Barma, la productrice d’ONPC, glisser à un cadreur de faire un gros plan sur ses larmes. “J‘ai entendu la productrice dire ‘Rapproche-toi d’elle, elle chiale’. J’ai vu une boîte de Kleenex arriver sous mon nez, je me disais ‘Ne pleure pas, ne pleure pas, tu n’as jamais pleuré à la télé, il ne faut pas pleurer’. Mais ça sortait tout seul“, se souvient Laurence Boccolini qui avoue “pleurer encore même aujourd’hui” en repensant à cet épisode.

Et de poursuivre : “Je ne savais pas ce que je faisais là, en fait, je venais présenter un bouquin où j’expliquais une expérience (…) et je me faisais démonter, et je ne comprenais pas pourquoi !” Aujourd’hui, l’animatrice de Mot de passe (France 2), ne se laisserait pas faire. “Si ça arrivait, je me lèverais, je m’en irais, je ne me laisserais pas défoncer comme ça. Parce que c’est ce que j’ai laissé faire. Je ne me suis pas respectée ce soir-là“, conclut-elle, amère.

Rappelons que depuis la sortie de son livre, Laurence Boccolini et son mari Mickaël Fakaïlo sont devenus les heureux parents de la petite Willow, née en 2013.