Laurence Boccolini “insultée à longueur de journée” : la justice bientôt saisie

0
68

Comme de nombreuses personnalités publiques, Laurence Boccolini est victime d’usurpation d’identité sur la Toile. Elle constate souvent avec regret que son image est utilisée contre son gré par des marques pas franchement recommandables faisant la pub de produits de minceur. Problème, les internautes ne manquent malheureusement pas de tomber dans le panneau. Et une fois qu’ils se rendent compte de l’arnaque, ils prennent pour cible l’animatrice, qui croule ainsi sous les messages de fans déçus.

À lire aussi

Laurence Boccolini a donc encore une fois laissé éclater sa colère sur Instagram mardi 30 juin 2020, rendant au passage Facebook responsable de ce fléau du fait de son inaction. “Je me fais insulter, critiquer et accuser de faire de la pub pour des produits miracles à longueur de journée. Merci Facebook France qui renvoie la balle à sa maison mère en Irlande. En fait, tout le monde s’en fout. Pendant ce temps, les gens sont arnaqués de 198 euros uniquement sur leur naïveté. Je passe mes journées à leur répondre que je n’y suis pour rien. je reçois des messages d’utilisateurs de Facebook me disant qu’ils essayent de SIGNALER ces arnaques, mais que @facebook leur dit : trop de signalements, vous n’avez qu’à bloquer ! Mais de qui se fout vraiment @facebook ???????? Ils sont les supports de ces arnaques et sont donc responsables EUX et pas moi ou tous ces gens connus qui se font voler leur image“, a-t-elle écrit en légende d’une capture d’écran d’un message virulent qu’elle a reçu.

La maman de Willow explique ensuite vouloir porter l’affaire devant la justice. “Bref ça sent l’assignation… Les tribunaux EUX peut-être arriveront à protéger les utilisateurs de Facebook et à demander à ce support de mettre un peu d’ordre dans ce long trop trop long jeu de cache-cache… C’est une honte absolue. Et ras le bol que @facebook joue les victimes. Il va vraiment falloir prendre vos responsabilités, ça fait des années que j’encaisse. Maintenant, je vais attaquer…“, menace-t-elle. Une action radicale que ses internautes l’encouragent vivement d’appliquer.