Laurence Boccolini victime “de pressions” à 20 ans, elle n’oublie pas

0
115

Dimanche 2 février 2020, Laurence Boccolini a dévoilé une photographie d’elle à ses débuts, lorsqu’elle n’était encore qu’une très jeune femme. Sur ce portrait, on découvre la maman de Willow (6 ans) au micro d’une radio. L’ancienne animatrice de l’émission Le Maillon Faible écrit en légende :”Moi a 20 ans au micro de RFM à Vélizy“. Nostalgique mais aussi quelque peu amère sur cette période compliquée de sa vie, la présentatrice a expliqué qu’à l’époque “il fallait se battre car les places étaient rares. J’animais de minuit à 6 h du matin je crois, dans les studios qui étaient dans les locaux du centre commercial de Vélizy 2. Il en fallait de la passion et nous en avions. A défaut d’avoir des salaires…

À lire aussi

C’était le prix à payer !

Déterminée à travailler dans les médias, Laurence s’est malgré tout accrochée pour réaliser son rêve.”La nuit je bossais seule, avec un journaliste qui rédigeait ses flash dans un autre studio. ce fut une époque incroyable ou j’avais l’impression que tout était possible, la radio, la musique, le rock ! Tout ce dont j’avais rêvé ! Et si il fallait travailler quasi gratuitement la nuit alors c’était le prix à payer !“, a-t-elle ajouté sur Instagram en indiquant :”Je n’oublie pas ces années où être une fille au micro demandait une certaine abnégation“.

Des attitudes totalement inappropriées et inacceptables

Ce milieu “parfois brutal et injuste, (tous médias traversés confondus)” lui a fait vivre de douloureuses expériences. Des “abus verbaux“, des “pressions” ou des “attitudes totalement inappropriées et inacceptables de certains (à tous les niveaux)” que la jeune femme de l’époque a pourtant dû encaisser sans broncher. Reconnaissante des amis qu’elle s’est fait dans ce milieu, elle n’oublie pas ceux qui ont pris sa “défense à l’époque” et leur adresse une belle déclaration en confiant qu’ils seront “à jamais dans mon coeur et dans ma vie“. En story, Laurence a également posté une musique de l’époque avec le tube des années 80 Sausalito summer nights de Diesel.