Laurence Ferrari isolée : privée d’antenne par un ministre positif au Covid-19

0
72

Un ministre malade et c’est tout une émission qui trinque… Laurence Ferrari a reçu l’ordre de ses patrons de s’isoler quelques jours après avoir accueilli sur le plateau de son programme sur CNews le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, testé positif au Covid-19.

À lire aussi

Comme le rapportent nos confrères du Parisien, Laurence Ferrari est donc brièvement privée d’antenne afin d’éviter le moindre risque. Il ne faudrait pas que ses équipes, des journalistes aux caméramans en passant par les maquilleuses tombent malades à leur tour ! “Par mesure de précaution, Laurence Ferrari ne sera pas à l’antenne lundi. Elle respectera l’isolement jusqu’à un nouveau test mardi“, a ainsi précisé ce samedi 19 septembre 2020 Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes et des programmes du groupe Canal + ; groupe qui possède CNews. Laurence Ferrari, âgée de 54 ans, tient une interview sur la chaîne tous les jours à 8h15 et à 17 heures.

C’est donc à cause de Bruno Le Maire, nouveau membre du gouvernement devant affronter le coronavirus, que Laurence Ferrari doit laisser son micro quelques jours. Elle l’avait eu en interview le jeudi 17 septembre pour qu’il évoque notamment le chômage, la crise économique ou encore le plan de relance. “Laurence Ferrari et Bruno Le Maire sont restés à deux mètres d’écart et portaient leur masque avant et après l’entretien. Pour nous, les mesures sanitaires ont été respectées. Nous sommes très prudents là-dessus (…) Et puis, Laurence n’a pas serré la main de Bruno Le Maire“, avait expliqué Canal + suite au message du ministre, le 18 au soir, révélant avoir été testé positif au coronavirus.

Cloitrée chez elle, Laurence Ferrari pourra sans doute compter sur son mari le musicien Renaud Capuçon pour la divertir un peu et lui apporter du réconfort avant qu’elle ne retrouve le chemin de l’antenne.

Pour rappel, à date, la France traverse une situation compliquée avec la crise sanitaire. On compte 442 000 cas officiels et plus de 31 000 morts. Entre le 18 et le 19 septembre, le pays a ainsi dénombré 13 500 cas. Un triste record qui confirme l’importance du port du masque et du respect des gestes barrières tout comme la mise en place du télé travail.