Laurent Ruquier : Des “tensions” avec Léa Salamé ? Il met les choses au clair…

0
41

Les téléspectateurs de France 2 vont retrouver un duo qui avait déjà eu l’occasion de briller ensemble dans le passé : Laurent Ruquier et Léa Salamé. La journaliste politique et culturelle a accepté de rejoindre On est en direct pour la saison prochaine. Entre les deux, il a toutefois fallu faire quelques ajustements.

Interrogé par le journal Le Parisien, à l’occasion d’un bilan de son année alors que la période estivale est arrivée, le populaire animateur Laurent Ruquier a notamment discuté de la venue de Léa Salamé à ses côtés. “Quand la chaîne m’a soumis l’idée, j’ai tout de suite dit oui. J’aurais même aimé qu’elle me rejoigne avant. Je lui avais déjà proposé, il y a deux, trois ans. Elle était alors sur d’autres émissions. Là, tout le monde en avait envie. On sera un vrai binôme (…) Ça me permettra de gagner en liberté et en impertinence. Là, je vais davantage me lâcher et donner plus facilement mon point de vue“, a d’abord expliqué l’animateur aujourd’hui âgé de 58 ans.

Et Laurent Ruquier d’ensuite répondre avec sa franchise habituelle sur les supposées “tensions” en coulisses entre lui et Léa Salamé avant qu’ils ne tombent d’accord comme le lui fait remarquer le journaliste Michaël Zoltobroda. “Uniquement pour des raisons de production. Pour être rassurée, Léa voulait venir avec un producteur qu’elle connaît [Régis Lamanna-Rodat, ex-producteur de C à vous, NDLR]. On a obtenu une rallonge budgétaire même si ce n’est pas la tendance, que ça soit à France 2, RTL ou TF1 d’ailleurs. Ça me regarde à peine. Concernant notre compatibilité, il n’y a jamais eu l’ombre d’un doute“, a-t-il clarifié.

L’animateur, que l’on retrouve aussi à la radio sur RTL, à la production de spectacles et aux manettes de son théâtre, n’a d’ailleurs pas manqué d’envoyer un compliment à sa consoeur Léa Salamé : “La meilleure période d’On n’est pas couché, c’était avec elle.” Nul doute que le duo fonctionnera à merveille lors de la prochaine saison d’On est en direct.