Laurent Voulzy et Alain Souchon, fâchés une fois en 45 ans : “On s’est raccroché au nez…”

0
9

On ne présente plus ni Alain Souchon, grands artistes et amis depuis des décennies. Invité dans l’émission Télématin mardi 9 novembre, l’interprète de Fille d’avril, qui sort un nouvel album Florilège et un livre sur son amour pour le Moyen-Age, intitulé Mes cathédrales (Stock), est revenu sur sa longue amitié avec Alain Souchon. Une relation qui ferait pâlir de jalousie n’importe quel couple, et que les principaux intéressés ne comprennent pas eux-mêmes ! “Je ne peux pas l’expliquer… On ne sait tellement pas l’expliquer que, de temps en temps, Alain m’appelle juste pour me dire : ‘On a du bol de s’être rencontrés’. Et clac ! il raccroche”, a confié le chanteur à Julia Vignali et Thomas Sotto.

Mais comme dans toute relation, Voulzy et Souchon ont connu des hauts et des bas. En plus de 45 années d’amitié à la ville comme à la scène, le père de Julien Voulzy et le papa de Charles Souchon se sont disputés une seule fois et cela aura duré, en tout et pour tout “6 ou 7 secondes”, comme s’en vante Laurent Voulzy. “On s’est raccroché au nez une fois et on s’est rappelé dans les 10 secondes qui ont suivi. C’est moi qui ait rappelé !”, a déclaré l’auteur-compositeur-interprète de 72 ans. Avant de raconter la seule petite brouille qu’il a eue avec son meilleur ami.

Je devais écrire des chansons avec Alain et j’étais en train d’enregistrer l’album Bopper en larmes (1983). Je mettais, comme d’habitude, beaucoup plus de temps que prévu et Alain m’attendait. Entretemps il avait fait 3, 4 chansons mais il m’attendait pour en faire d’autres. Je lui ai dit : ‘Ecoute Alain, je suis loin d’avoir fini’. Je lui avais promis que j’aurais fini à temps et il n’a pas apprécié ce retard. Il s’est énervé et a raccroché, a affirmé Laurent Voulzy. “Mais dix secondes après, c’était fini“, a-t-il conclu. Comme engueulade, on a vu bien pire !