Le mot autrichien de l’année compte 51 lettres (et il est imprononçable)

0
1044

«Bundespräsidentenstichwahlwiederholungsverschiebung» . Ce mot imprononcable pour nous est devenu une star en Autriche. L’élection présidentielle autrichienne a battu des records de durée et accouché de ce vocable à la mesure de la situation..

C’est une performance sémantique de 51 lettres désignée, vendredi, mot de l’année 2016. Ce néologisme, qui signifie littéralement «report de la répétition du second tour de l’élection présidentielle», a recueilli le plus grand nombre de suffrages parmi les 10 000 participants à la compétition annuelle organisée par l’université de Graz en partenariat avec l’agence de presse autrichienne APA.

Il aura fallu à l’Autriche pas moins de 350 jours de campagne et de processus électoraux pour mener à bien ce scrutin qui a vu la victoire, dimanche, de l’écologiste indépendant Alexander Van der Bellen face au candidat d’extrême droite Norbert Hofer.

Le mot résume en 51 lettres la chronologie un peu folle de ce vote: un second tour, le 22 mai, annulé en juillet par la justice et reprogrammé en octobre avant d’être reporté à décembre pour cause d’enveloppes de vote mal encollées.

«Le sens et la longueur du mot sont ironiques et symboliques des événements politiques de cette année», a déclaré le jury dans un communiqué, ajoutant que le terme reflétait aussi la capacité unique de la langue allemande à «associer des substantifs à volonté pour composer de nouveaux mots à la longueur illimitée».

En attendant, on essaye de prononcer ce mot «Bundespräsidentenstichwahlwiederholungsverschiebung» et c’est pas du tout gagné.

Pureactu avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.