Le prince Harry manipulé ? Le père de Meghan Markle fait encore des siennes

0
19

Même si les deux ne se parlent plus, Thomas Markle a toujours plein de choses à dire sur sa fille Meghan. Bien qu’il n’ait pas encore vu sa petite fille Lilibet Diana, l’homme de 76 ans semble ravi de l’arrivée du nouvel enfant de Meghan et Harry. “Il y a toujours une certaine déception. Lili est parfaite et l’autre chose qui me rend heureux, c’est qu’il y a beaucoup plus de sang Markle dans la famille royale”, a-t-il déclaré dans une interview donnée lors de l’émission australienne 60 minutes.

Thomas Markle, qui s’est dit très heureux de la naissance de la petite Lilibet le 4 juin dernier, ne désespère pas de voir ses petits-enfants dans un avenir proche. “Je suis un assez bon grand-père”, assure-t-il pour plaider sa cause dans l’espoir que sa fille accepte de lui reparler et qu’elle lui présente enfin Archie et sa petite soeur. “Bien sûr que ça fait mal, il y a des meurtriers en prison et leur famille vient les voir. Je ne suis pas un meurtrier”, indique celui qui a souvent la langue bien pendue.

Je pense qu’elle les utilise pour construire son réseau et construire ses nouvelles émissions

Et puisqu’il reste un père qui aime sa fille et se soucie de son bien-être, Thomas Markle a trouvé la coupable toute désignée : Oprah Winfrey. Pour lui c’est clair, l’animatrice américaine de 67 ans s’est jouée du couple et principalement du prince Harry. “Je pense qu’elle a profité d’un homme très affaibli et lui a fait dire des choses que vous ne devriez tout simplement pas dire à la télévision”, déclare-t-il. Les desseins de l’animatrice, qui a réalisé une interview sulfureuse du couple en mars 2021, sont très clairs pour le père de Meghan. “Oprah Winfrey, pour ma part, je pense qu’elle se joue de Harry et Meghan. Je pense qu’elle les utilise pour construire son réseau et construire ses nouvelles émissions”, dénonce-t-il.

Une accusation très dure de la part de Thomas Markle, qui n’a pourtant pas l’intention de se laisser intimider. “Elle ne sera pas d’accord bien sûr, et elle peut même me poursuivre, je m’en fiche. Mais l’essentiel est qu’elle utilise Harry”, conclut-il.