Le rappeur Naps accusé de viol : il nie formellement et crie à la supercherie

0
8

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Mercredi 6 octobre, le journal Le Point révèle qu’une plainte a été déposée par une jeune femme de 20 ans, originaire d’Air Bel, une cité de Marseille. La plaignante a accusé Naps, nom de scène de Nabil Arlabelek, célèbre rappeur de la cité phocéenne, de l’avoir violée. Elle affirme avoir passé la soirée du 30 septembre au 1er octobre en boîte de nuit où elle a croisé la star du rap”, notent nos confrères. “Ils ont sympathisé au point de se rendre à l’hôtel ensemble. Elle affirme ensuite avoir subi un viol et ne pas avoir été en mesure de repousser l’agresseur présumé car tous ses membres étaient paralysés”, peut-on lire.

Face à la gravité des faits qui lui sont reprochés, Naps s’est expliqué par le biais de son compte Instagram. “Ma team, je vois dans la presse les rumeurs qui circulent et re circulent… ça salit mon nom alors que j’ai rien fait, j’ai même pas été contacté par la police, je sais même pas de quoi il s’agit en vrai”, a révélé l’artiste franco-algérien à sa communauté.