«Le sort de la république est entre vos mains», dit Obama aux Américains

0
806

Omniprésent dans la campagne, Barack Obama s’est joint mercredi au tir de barrage du camp démocrate contre Donald Trump, appelant les Américains à rejeter «la peur».

«Vous avez l’occasion d’écrire l’histoire. Si Hillary gagne la Caroline du Nord, elle gagne», a-t-il lancé à Chapel Hill, ville étudiante de Caroline du Nord.

«Et quand j’ai dit que le sort de la république était entre vos mains, je ne plaisantais pas.» «Rejetez la peur! Choisissez l’espoir! Votez!», a-t-il lancé.

À six jours de l’élection, les deux camps abandonnent toute subtilité et durcissent leurs coups comme jamais, a fortiori quand les sondages montrent un resserrement.

Le candidat républicain a été le premier à ouvrir le feu: l’élection de sa rivale risquerait de provoquer une «crise constitutionnelle sans précédent» aux États-Unis et même une «Troisième guerre mondiale», a-t-il affirmé lors d’un rallye en Floride.

Longtemps à la peine dans les sondages, M. Trump a retrouvé un second souffle depuis la récente relance de l’enquête du FBI sur les emails de son adversaire.

«C’est le plus grand scandale depuis le Watergate», l’affaire d’espionnage politique qui a contraint le président Richard Nixon à démissionner en 1974, a tonné le candidat pour la cinquième journée consécutive.

«Hillary va sûrement être sous le coup d’une enquête pour de nombreuses et nombreuses années, conduisant probablement à un procès pénal» a-t-il encore estimé, tout sourire, devant une foule de partisans appelant à placer l’ancienne secrétaire d’État «derrière les barreaux».

Source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.