Le yartsa gunbu, un champignon-chenille 5 fois plus cher que le caviar

0
3584

Le yartsa gunbu a une curieuse histoire. Cette créature qui vit au Tibet est une mi-chenille mi-champignon et fait probablement partie des espèces les plus étranges de notre planète. Ce spécimen est aujourd’hui menacé de disparition et se vend très (très) cher…

Le yartsa gunbu (ou « herbe printanière – lombric hivernal ») pousse sur les pentes de l’Himalaya au Tibet. Moitié végétal, moitié animal, il se vend tellement cher qu’on le surnomme le caviar du Tibet. Ce champignon-chenille est très prisé par les Chinois pour ses vertus médicinales et est désormais en voie de disparition, souligne le Nouvelliste.

CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE
CAPTURE D’ÉCRAN YOUTUBE

Le Tibet a, en effet, développé un commerce rentable avec la Chine pendant des siècles jusqu’aux dernières décennies qui ont vu monter en flèche le prix du champignon. Un demi-kilo coûtait moins de deux dollars dans les années 1970, puis jusqu’à 100 dollars en 1990, expliquait l’epochtimes en 2015. Aujourd’hui, un kilo de champignons-chenilles de très bonne qualité peut être vendu pour 40.000 dollars ou plus. Le revenu total de son commerce rapporte 1 milliard de dollars par an.

La curieuse destinée de cette créature est aussi déroutante que son développement. Cette chenille est rongée de l’intérieur par un champignon qui grossit et quand arrive à maturité, il «tue» le ver et lui transperce la tête. C’est à cet instant qu’il faut le trouver en creusant.

Les Chinois lui prêtent des pouvoirs quasi miraculeux. Il guérirait de l’asthme au cancer et même le sida. Il recèle également des vertus aphrodisiaques et se vend 5 fois plus cher que le caviar. Revers de la médaille ? Cette chenille-champignon est en voie de disparition et sa rareté fait d’elle l’objet de plusieurs fantasmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.