Leïla Bekhti et Tahar Rahim : Leur fils pas près d’être sur les réseaux sociaux

0
76

Tahar Rahim est magnétique en couverture de Vanity Fair, dans son manteau Céline par Hedi Slimane et son T-shirt Levi’s. Sauf que cette fois-ci, l’acteur de 38 ans ne pose pas seul, mais avec celle qui partage sa vie depuis dix ans, Leïla Bekhti (habillée d’une robe Fendi). Pour la toute première fois, les amoureux ultradiscrets ont accepté de poser ensemble, une exclusivité qu’ils ont réservée au magazine de Michel Denisot pour son numéro décembre 2019-janvier 2020 et au photographe Ezra Petronio.

À lire aussi

La séance photo a été réalisée il y a plusieurs mois, “en juillet dans un état de bonheur radieux“, comme le précise le journaliste Philippe Azoury. “J’ai adoré faire ça et Tahar aussi. Être nous-mêmes a un peu désamorcé le côté ‘première séance ensemble, enfin !’ On a juste laissé un appareil entrer dans notre danse. Mais pour que l’on s’autorise à cela, il fallait un beau projet“, commente Leïla Bekhti dans l’interview croisée qui accompagne ces images rares du couple, en tête du palmarès 2019 des 50 Français les plus influents selon Vanity Fair. Ce “beau projet” auquel l’actrice de 35 ans fait référence est la série The Eddy, produite par Netflix et attendue pour 2020, dans laquelle elle donne la réplique à son mari. Damien Chazelle, l’homme aux deux films oscarisés – Whiplash (Oscar du meilleur scénario en 2015) et La La Land (Oscars du meilleur scénario et du meilleur film en 2017) – en est à l’origine.

À la mi-octobre, Leïla Bekhti a livré ses confidences à Philippe Azoury “à une terrasse du boulevard Saint-Germain“, à Paris, “qu’elle a choisi non pas côté Flore-Deux Magots, mais versant Jussieu, plus discret“, précise le journaliste. Deux jours auparavant, il s’était entretenu avec Tahir Rahim à des milliers de kilomètres de Paris, “à Pathum Wan, un quartier plutôt chic de Bangkok“. L’acteur révélé dans Un prophète de Jacques Audiard en 2009 se trouvait en Thaïlande pour le tournage du Serpent, une série par la BBC et Netflix dirigée par Tom Shankland.

Bien qu’enceinte de son deuxième enfant – une grossesse officialisée à la mi-novembre dans les pages de Madame Figaro –, Leïla Bekhti n’évoque pas ce bonheur à venir dans Vanity Fair. Et vous ne verrez sûrement pas l’actrice afficher son ventre arrondi sur les réseaux sociaux. Elle n’est pas de ce genre, bien au contraire. Idem pour son fils Souleymane né le 25 juillet 2017. “Ce n’est pas près d’arriver, mon fils n’ayant toujours pas demandé à être sur les réseaux sociaux“, lâche-t-elle avec humour, Souleymane n’ayant que 2 ans.

Leïla Bekhti et Tahar Rahim, mariés depuis 2010, sont de ceux pour qui la maxime “pour vivre heureux, vivons cachés” est un art de vivre.

L’intégralité de l’article consacré à Leïla Bekhti et Tahar Rahim est à découvrir le numéro de décembre 2019-janvier 2020 de Vanity Fair en kiosques le 21 novembre 2019.