Les Âmes mortes – Partie 3

0
305

Film fleuve

Les Âmes mortes, distribué en trois parties dans les salles françaises, est un long métrage d’une durée totale de 8h15. Ce n’est pas la première fois que le réalisateur chinois Wang Bing signe des films à la durée exceptionnelle. On peut notamment citer Fengming, Chronique d’une femme chinoise (3h12), À la folie (3h47) et À l’ouest des rails (9h11)

Un projet de longue haleine

En 2004, alors qu’il était résident à la Cinéfondation de Paris, Wang Bing découvre le roman de Yang Xianhui, Adieu à Jiabiangou, qui a directement trait à la répression : “J’en ai tout de suite acheté les droits pour le cinéma. À la fin de ma résidence j’avais achevé d’en rédiger un scénario. Ce roman a constitué une base de départ, mais il n’était pas assez précis sur les lieux et sur la vie au sein des camps. Pour être véritablement… Lire plus

Anti-droitier

Les Âmes mortes va à la rencontre des survivants de la politique anti-droitiers menée par le gouvernement chinois en 1957. Il s’agissait de réprimer en masse les opposants au régime en place et de les déporter dans des camps où ils finissaient par mourir, de froid, de faim, ou de mauvais traitement. Jusqu’à la fin des années 1970, les enfants de “droitiers” étaient exclus de l’université et socialement mis à l’écart.