“Les faits scientifiques…” : Benjamin Castaldi s’explique avec la fille supposée d’Yves Montand

0
77

Ce n’est pas n’importe quelle émission qui attendaitCyril Hanouna avait convié une personne un peu particulière sur le plateau de Touche pas à mon poste, Aurore Drossart. Son nom ne vous dit peut-être rien mais la jeune femme soutient depuis de longues années, avec sa maman, qu’elle est le fruit d’une relation entre sa mère et Yves Montand. L’acteur disparu, Benjamin Castaldi le connaît bien puisqu’il n’est autre que son grand-père adoptif. C’est la raison pour laquelle Cyril Hanouna attendait cette confrontation avec impatience. Il n’a pas été déçu puisque c’est une conversation posée et intelligente que Benjamin Castaldi et Aurore Drossart ont eue au sujet d’Yves Montand. Malgré les tests négatifs effectués par le passé, l’invitée du jour n’en démord pas : elle est bel et bien la fille d’Yves Montand. Une situation qui désole plus qu’autre chose le papa de quatre garçons : “Votre détresse, je la comprends. Il y a certainement des éléments qui sont vrais, je vous crois. Mais malheureusement, parce que c’est un fait scientifique et génétique, le deuil de votre père est impossible. […] J’ai envie de vous croire ! Malheureusement, les faits scientifiques sont ce qu’ils sont.

Pour Benjamin Castaldi, la science et les tests génétiques ne peuvent pas se tromper : “Je n’ai aucun doute parce qu’il y a eu deux tests. […] J’ai beaucoup d’empathie pour vous, je n’ai jamais eu aucune animosité contre vous” a-t-il toutefois tenu à préciser à Aurore Drossart. Lui qui ressent sa “détresse absolue” a en revanche la dent un peu plus dure envers sa maman : “Ça a été très compliqué pour nous. Quand on arrive à devoir déterrer le cadavre de quelqu’un pour prouver…

Pour Benjamin Castaldi, la sincérité d’Aurore Drossart ne fait aucun doute. Pour autant, elle doit se rendre à l’évidence : “Je comprends tellement que vous soyez déçue, que ce soit une situation horrible quand on a passé 20 ans, voire plus, en étant persuadée que quelqu’un est votre père et de devoir accepter que ça ne l’est pas… […] Je ressens vraiment que vous êtes honnête, je n’ai aucun doute là-dessus. Mais si Montand avait eu le moindre doute, je pense qu’il serait allé au bout de l’opération. Ce n’était pas quelqu’un qui se défilait forcément devant ses responsabilités. C’est une sombre affaire, ça a été compliqué pour tout le monde mais il n’y a qu’une victime dans l’histoire, c’est vous Aurore. Vous êtes celle qui était en attente d’une nouvelle qui n’a pas été celle que vous souhaitiez et c’est terrible, je ne peux qu’être compatissant et être avec vous. La justice et la génétique en ont décidé autrement. Je ne peux que vous dire que je suis désolé parce que c’est une situation qui est invivable, voilà.” Des mots qui ont sûrement dû faire chaud au coeur de la principale intéressée.