Les Marseillais : Une star de l’émission victime d’un “psychopathe” qui la traque, son cauchemar dévoilé

0
44

Grosse frayeur pour l’une des stars des rivale de Carla Moreau, Maeva Ghennam dans leurs projets professionnels. C’est ensuite en tant qu’animatrice qu’elle a fait son retour dans Les Marseillais VS Le Reste du monde. Nombreux sont les téléspectateurs à avoir été séduits. Mais un homme est tellement tombé sous son charme qu’il est allé trop loin.

Catalia a révélé pour quelle raison elle était absente des réseaux sociaux ces derniers temps. Et cela fait peur ! “Vous connaissez la série You. Eh bien c’est ce que je vis en ce moment“, a-t-elle tout d’abord écrit, faisant ainsi référence au personnage incarné par Penn Badgley qui traque des femmes avec lesquelles il veut se mettre en couple. Une attirance qui vire à l’obsession. “Bientôt, je vais montrer la tête du psychopathe qui me piste et me harcèle dans la vraie vie, pas seulement sur les réseaux. Mes soupçons sont confirmés aujourd’hui, presque du flagrant délit”, a-t-elle poursuivi.

La belle brune a également précisé qu’elle n’était pas rassurée, au point de ne quasiment plus dormir. Tout a commencé début mars quand l’homme lui a expliqué par téléphone qu’il avait un projet de tournage pour elle. Suspicieuse, elle s’est demandée comment il avait obtenu son numéro et ne lui a jamais plus répondu. “A partir de ce moment-là, le harcèlement téléphonique a commencé. (…) Cela s’est intensifié ces derniers jours, j’ai entendu des scooters s’arrêter devant chez moi la nuit, les pneus de mon scooter ont été crevés deux fois de suite dans la même semaine, des objets ont commencé à disparaître dans l’enceinte de la propriété“, a-t-elle confié. Une situation qui n’a fait qu’accentuer son angoisse. D’autant plus que son compagnon est actuellement en déplacement.

Comme si cela ne suffisait pas, des serveuses d’un café où elle a l’habitude d’aller lui ont fait savoir qu’un homme avait tenté d’obtenir des informations personnelles à son sujet. Fort heureusement, elles n’ont pas répondu. Tout comme d’autres commerces dans lequel il a tenté sa chance. “On m’a dit que c’était un blanc qui parle couramment le Thaïlandais, qui présente bien, etc”, a-t-elle déclaré. Un homme sur lequel elle a fini par tomber dans un restaurant. Elle a pu le prendre en photo et noter la plaque d’immatriculation de sa voiture. “Demain, je vais tout communiquer à la police, je ne vais pas lâcher l’affaire“, a-t-elle conclu. Une histoire qui fait froid dans le dos.