James White a réussi une percée de deux verges en prolongation et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont complété une remontée spectaculaire, battant les Falcons d’Atlanta 34-28 lors du 51e Super Bowl, dimanche.

Lors du jeu précédent, De’Vondre Campbell avait été puni pour obstruction contre Martellus Bennett, ce qui amenait les Patriots à la porte des buts.

Les Patriots méritaient leur cinquième Super Bowl de l’ère Tom Brady – Bill Belichick, après les titres obtenus en 2002, 2004, 2005 et 2015.

Brady est devenu le quart avec le plus de victoires lors du grand match dans l’histoire de la NFL. Il se trouvait dans une impasse avec Joe Montana et Terry Bradshaw.

Brady a récolté 466 verges aériennes, avec deux passes de touché et une interception.

Les Patriots ont comblé un retard de 25 points, inscrivant 31 points sans réplique. En incluant la saison régulière, il s’agissait de leur 10e gain d’affilée.

Matt Ryan et les Falcons avaient pris les devants 21-3 à la demie. La ville d’Atlanta aspirait à un deuxième grand championnat sportif après le triomphe des Braves, en 1995, mais c’était sans compter sur la résilience des Patriots.

Source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.