Les piles bouton, un vrai danger pour les enfants

0
113

Souvent présentes dans les cadeaux de Noël destinés aux enfants, les piles bouton peuvent s’avérer mortelles en cas d’ingestion. Les conseils des autorités sanitaires.

Bientôt Noël, bientôt les cadeaux ! Si les enfants trépignent d’impatience, les autorités sanitaires, quant à elles, s’inquiètent : l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) et la Direction générale de la concurrence (DGCCRF) appellent, dans un communiqué commun, à la vigilance sur les piles boutons.

Il s’agit de petites piles plates et rondes que l’on retrouve dans les montres, les clés de voiture, les calculatrices, les cartes de vœux musicales, les bougies LED et… certains jouets électroniques destinés aux bambins.

« Entre janvier 1999 et juin 2015 : 4030 cas d’ingestion de piles bouton ont été étudiés, tous âges confondus, précisent les autorités. Au total, 2 enfants sont décédés et 21 cas graves ont été observés. Cette étude souligne une augmentation significative des cas d’ingestion présentant des signes cliniques, passant de 7 % des cas en 1999 à 18 % en 2015 ». Entre juin 2016 et juin 2018, 3 enfants en France sont morts après avoir avalé une pile bouton.

Appeler rapidement le SAMU en cas d’ingestion

Les consignes aux parents sont claires : conserver les piles hors de portée des enfants, et surtout vérifier que le compartiment à piles est bien fermé dans les jouets des enfants – avec une vis ou un dispositif de blocage.

En cas d’ingestion (même en cas de suspicion d’ingestion), il est impératif d’agir rapidement ! « Chaque minute compte » précisent même les autorités, qui rappellent les risques : lésions de l’œsophage, brûlures, hémorragies digestives, nécroses, étouffement, perforations du tube digestif… Appelez au plus vite le Centre Antipoison ou le SAMU (15).

À lire aussi :

Une petite fille décède après avoir avalé une pile

Docteur ! Mon enfant a avalé un Lego !

Insolite : opérée du cœur, elle vit avec les 14% de batterie restante de son stimulateur