Les Princes de l’amour : Prison ferme pour un ex candidat accusé de violences conjugales

0
13

Le tribunal a tranché vendredi 28 mai 2021. Alexis Villain a été condamné à de la prison ferme par le tribunal des Sables-d’Olonne pour violences conjugales. Le jeune homme n’est pas inconnu du grand public puisqu’il a été élu Mister Pays de la Loire 2019 et a été prétendant dans l’émission de télé-réalité Les Princes et les Princesses de l’amour 8. Venu séduire Kellyn, il n’avait pas fait l’unanimité notamment auprès d’Alix qui estimait qu’il était misogyne et sexiste.

À 27 ans, le jeune homme a été jugé en comparution immédiate d’après les informations du journal Les Sables Vendée pour des faits très récents qui ne datent que de mercredi 26 mai dernier. C’est une amie de sa compagne qui a appelé la police, après avoir été alertée par un texto inquiétant de cette dernière dans la nuit du 25 au 26 mai. En se rendant au domicile d’Alexis Villain, les gendarmes auraient retrouvé sa petite amie marquée par des contusions au visage et au cou, cette dernière évoquant une forte gifle dans un contexte de crise de jalousie.”

Des échanges accablants entre la victime et son amie ont par ailleurs été dévoilés lors de l’audience. Des échanges qui évoquent notamment “un épisode durant lequel il lui aurait fait prendre une douche froide avant de la mettre dehors nue“. Alexis Villain a expliqué souffrir de dépression et vivre “une relation compliquée avec la jeune femme” : “Je l’ai mise dehors plusieurs fois mais elle est toujours revenue. Moi, j’ai besoin de quelqu’un je n’aime pas être seul“. Une ligne de défense qui n’a pas franchement convaincu puisque le procureur de la République Olivier Couvignou aurait même déclaré : “Le prince n’est pas très charmant vous en conviendrez“.

Ce dernier a donc requis “une peine de neutralisation et d’accompagnement“, sois deux ans de prison dont un an avec sursis probatoire et mandat de dépôt à la prison de Fontenay-le-Comte. Le tribunal a rendu son verdict quelque temps plus tard et l’a reconnu coupable. Alexis a donc été condamné à dix-huit mois de prison dont neuf fermes et neuf mois avec sursis probatoire de trois ans, une obligation de soins et une interdiction de rentrer en contact avec la victime et de détenir une arme. Un mandat de dépôt a été délivré à l’issue de l’audience. En apprenant sa sentence, il aurait fait un malaise.