“Les veines sont tailladées” : Brichapik (Incroyable talent) revient sur sa tentative de suicide

0
15

Le 27 octobre, M6 a diffusé le deuxième épisode d’Eric Antoine, Hélène Ségara, Sugar Sammy et Marianne James ainsi que le public. Randjess (21 ans) et Brichapik (20 ans) sont venus évoquer en chanson les terribles conséquences du confinement sur leur vie de jeunes étudiants. Un sujet sur lequel ils sont revenus auprès de Télé Loisirs.

C’est peu de temps avant le premier confinement que les deux rappeurs se sont rencontrés, grâce aux réseaux sociaux. Très vite, ils ont mutualisé leurs talents et cela leur a permis de participer à l’émission de M6. L’occasion de mettre en avant un sujet qui leur tenait à coeur : tous deux ont très mal vécu le confinement au point que Brichapik tente de mettre fin à sa vie. “Avant le confinement, dans ma vie personnelle c’était compliqué. Et le confinement a empiré les choses. Ne pas voir de gens et que ma famille soit à des milliers de kilomètres, c’est un peu compliqué. Ma famille vit à Mayotte et ça a été un moment très compliqué. (…) C’était la goutte de trop, j’ai eu des idées noires et j’ai failli faire de très grosses bêtises“, a-t-il confié dans son portrait.

Une fois sur scène, le jeune homme en a dit plus sur cette période très sombre de sa vie. Douze pompiers sont arrivés, les veines sont tailladées. Le reste du corps est tâché de sang, il n’y a personne à ses côtés, juste la mort l’accompagne seul. (…) Il veut de l’aide personne comprend. Les gens me jugent et souhaitent ma mort. A l’hôpital je suis tout seul, deux heures après ils veulent que je sorte“, a-t-il notamment rappé.

Interrogé par Télé Loisirs, Brichapik est revenu sur cette prestation riche en émotions, qui leur a valu un Golden Buzzer d’Eric Antoine. “Ma force dans la musique, c’est de pouvoir retranscrire mes émotions, par les rimes, par la mélodie… C’était une évidence pour moi, de parler de cette période. C’était encore récent, toute cette accumulation de mal-être. Dans ma famille, on aime beaucoup partager. Alors, partager ça avec un public, je me dis que ça va peut-être toucher et aider des gens“, a-t-il confié.

De son côté, son ami Randjess, qui a aussi souffert durant le confinement (en décrochant notamment des études et ratant ainsi son concours de médecine ou en rompant avec sa petite amie) a expliqué : “Pour moi, c’est important de parler de soi sans chercher à se vendre continuellement, et de montrer qu’on accepte notre passé qui est difficile. Il faut parler de ces sujets, parce qu’ils ont touché beaucoup de monde. La cause étudiante était un peu mise de côté pendant le confinement. On avait des choses à dire là-dessus, sur ce qu’on avait vécu. Aujourd’hui, on va beaucoup mieux, musicalement, on se projette plus…

Désormais, le duo va devoir préparer un nouveau numéro pour la grande finale d‘Incroyable talent 2021.