Les Visiteurs 2 : Pourquoi Valérie Lermercier a-t-elle abandonné son rôle ?

0
96

La trilogie est culte, mais le premier volet a sans doute un peu plus de saveur. La raison ? La présence de la génialissime Valérie Lemercier, sans doute. Dans le premier opus des Visiteurs, la comédienne interprétait à la fois Frénégonde et son alter ego contemporain, Béatrice de Montmirail. À l’époque, ses expressions hilarantes, sa prestation avaient tant été applaudies par le public qu’elle avait été récompensée du César du Meilleur second rôle féminin le 2 mars 1994. Et pourtant, quand quatre ans plus tard, Jean-Marie Poiré lui a proposé la suite des aventures intitulée Les Couloirs du temps, elle a refusé sans aucune hésitation.

À lire aussi

Si cela avait été une question d’argent, je l’aurais peut-être fait, expliquait-elle à Télérama en 2007. Mais le scénario me plaisait moins que le premier. Alors, pourquoi refaire la même chose en moins bien ? Vous savez, on accepte parfois de faire un film sans trop savoir ce qu’il peut donner. Mais là, franchement, je ne le sentais pas…” En lieu et place, le public a découvert Muriel Robin, se démenant devant les caméras pour essayer d’offrir une interprétation proche de celle de Valérie Lemercier, en vain. “Il aurait fallu tout changer, le nom du personnage, son entourage familial, ses relations, ses tics de langage… pour qu’elle puisse se sentir complètement à l’aise“, se désole-t-elle.

Souvent imitée, jamais égalée ? Probablement. Avec le recul, même Muriel Robin le reconnaît : elle regrette fort d’avoir accepté ce rôle. “Dans Les Visiteurs 2, j’ai été à chier, se souvenait-elle dans France Soir en mars 2010. Une comédienne a besoin d’être désirée. Le metteur en scène ne me désirait pas. Je remplaçais quelqu’un qu’il aimait. J’ai été très malheureuse sur ce tournage et je me demande encore aujourd’hui pourquoi j’ai fait ce film !” Reste que, malgré ces changements regrettables, Les Visiteurs ont eu droit à un troisième volet – La Révolution en 2016 – et à un remake américain. Sans Valérie Remercier ni Muriel Robin, bien sûr…