Letizia d’Espagne à l’heure d’été : elle recycle une robe estivale pour honorer Emilia Pardo Bazán

0
8

Véritable figure de la littérature espagnole, Emilia Pardo Bazán était loin d’être une écrivaine comme les autres. Fondatrice de la revue La Bibliothèque de la femme en 1892, elle a participé à plusieurs congrès sur le féminisme – un mouvement encore peu développé à l’époque – et dénoncé les inégalités d’éducation entre les hommes et les femmes. Emilia Pardo Bazán luttait également contre le sexisme dans les cercles intellectuels, notamment auprès de l’Académie Royale de la Langue qui avait refusé sa candidature.

À force de lutte et d’ouvrages aussi puissants que beaux comme Los pazos de Ulloa et La mère Nature, ses chefs-d’oeuvres naturalistes et avec des oeuvres plus engagées comme La Chimère et Une Chrétienne et L’Épreuve, Emilia Pardo Bazán a gagné une large reconnaissance dans son pays. Elle devint ainsi en 1906 – 15 ans avant sa mort – la première femme à présider la Section de littérature de l’Athénée de Madrid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.