Connectex avec nous

Ligue des champions: Cristiano Ronaldo face à la meute lors du Dortmund-Real Madrid

Pure Info

Ligue des champions: Cristiano Ronaldo face à la meute lors du Dortmund-Real Madrid

Le Ballon d’Or échappera-t-il aux griffes de Cristiano Ronaldo? L’ogre du Real Madrid, opposé à Dortmund mardi en Ligue des champions (20h45), visera fin 2017 un cinquième trophée pour égaler Lionel Messi. Mais Neymar et d’autres jeunes loups espèrent détrôner ces deux monstres…

. Un festin au printemps

A eux deux, Ronaldo (2008, 2013, 2014, 2016) et Messi (de 2009 à 2012, puis 2015) ont monopolisé les neufs dernières éditions du titre de meilleur joueur du monde et il y a peu de raisons que ça change.

Ces trois dernières années, celui d’entre eux qui a remporté la C1 a ensuite croqué le Ballon d’Or. Ce qui veut dire que le Portugais (32 ans), champion d’Europe pour la deuxième fois de suite avec le Real et vainqueur du Championnat d’Espagne, est l’immense favori pour conserver son trophée doré.

Premier et seul homme à avoir atteint la barre mythique des 100 buts en C1 (108 à ce jour), meilleur buteur de la C1 2016-2017 (12 buts), auteur d’un doublé en finale contre la Juventus (4-1), médaillé de bronze à la Coupe des Confédérations avec le Portugal… Ronaldo a cumulé les honneurs au printemps.

“Quand tu joues bien, quand tu marques et que ton équipe gagne, évidemment cela aide pour obtenir des récompenses individuelles”, résumait-il en mai.

Et le Portugais a, en principe, parfaitement balisé le terrain en vue d’un cinquième Ballon d’Or, conformément au défi qu’il s’était publiquement lancé en 2015: “rattraper Messi” au palmarès.

. Une bête blessée après l’été

Mais l’atmosphère a tourné à l’aigre pour Ronaldo cet été, entre rumeurs de transfert et démêlés judiciaires. Fin juillet, il a été mis en examen en Espagne pour fraude fiscale.

Et son retour à la compétition mi-août lors de la Supercoupe d’Espagne contre le FC Barcelone (3-1, 2-0) a été chaotique: un premier carton jaune pour avoir enlevé son maillot, un second pour simulation, et Ronaldo, coupable d’avoir bousculé l’arbitre, a été suspendu cinq matches.

“Les injustices ne m’ont jamais abattu. Et comme toujours, je reviendrai plus fort”, s’est-il défendu sur Twitter.

Plus fort? Pour l’instant, il semble surtout en manque de rythme… Malgré un doublé contre l’Apoel Nicosie (3-0) en C1 lors de son retour mi-septembre, Ronaldo n’a pas marqué lors des deux matches suivants. Et avec lui, c’est tout le Real qui a été d’une énorme maladresse dans la finition.

Pire, dans le même temps, Messi (30 ans) flambe avec Barcelone: déjà 12 buts en neuf matches officiels, comme un défi lancé au favori du Ballon d’Or.

“C’est toujours la même chose avec vous (les médias), quand il ne marque pas, vous posez la question”, a ironisé Zidane samedi. “Il faut rester tranquille. Lui l’est. La saison est longue et il fera la différence, comme toujours.”

. Faim de loup pour Neymar & Co.

Pour ne rien arranger, la domination de Ronaldo et Messi commence à être sérieusement contestée par toute une nouvelle génération: Neymar (25 ans, Paris SG), Paulo Dybala (23 ans, Juventus), Antoine Griezmann (26 ans, Atletico Madrid)…

Neymar, 3e du Ballon d’or en 2015, a d’ailleurs été retenu la semaine dernière avec Messi et Ronaldo pour prétendre au titre de Joueur Fifa de l’année 2017.

Avec son retentissant transfert au PSG cet été, Neymar n’a pas caché son appétit pour le Ballon d’Or, dont Messi lui-même estimait en 2014 que le Brésilien le gagnerait “un jour”.

Ronaldo et Messi conservent toutefois un bouclier contre ces ambitieux, rappelle Zidane: leurs ébouriffantes statistiques offensives.

“Quand on regarde de près, peu de joueurs arrivent à marquer autant de buts, à être aussi décisifs”, a souligné l’entraîneur français.

D’où l’impérieuse nécessité pour Ronaldo de briller à nouveau mardi contre Dortmund en C1, histoire de chasser la meute des prétendants. Et d’envoyer un message au jury du Ballon d’Or…

AFP

Plus dans Pure Info

Haut