Ligue des nations: le duel France-Portugal continue, l’Angleterre et l’Italie coincent

0
46

La France et le Portugal, vainqueurs contre la Croatie et la Suède mercredi lors de la 4e journée de Ligue des nations, perpétuent leur duel à distance, tandis que l’Angleterre et l’Italie ont laissé filer des points et la tête de leurs groupes à domicile.

. Le mano a mano France-Portugal continue à distance

Respectivement vainqueurs en Croatie (2-1) et contre la Suède (3-0), la France et le Portugal continuent de se mener un duel de haute lutte dans le groupe 3 de la Ligue A, dont ils occupent la tête à égalité de points.

Bien qu’ayant longtemps mené, de l’ouverture du score par Antoine Griezmann (8e) à l’égalisation croate par Nikola Vlasic (64e), la France a dû attendre les dernières minutes pour s’imposer grâce à Kylian Mbappé (79e).

La tâche a été bien plus aisée pour la Seleçao. Face à la Suède, bonne dernière du groupe avec zéro point, le Portugal n’a pas semblé affecté par l’absence de Cristiano Ronaldo, positif au Covid-19. Un but de Bernardo Silva (21e) et un doublé de Diogo Jota (44e, 72e) ont offert une victoire facile aux Portugais à Lisbonne.

Avec 10 points chacune, les deux sélections se disputeront lors des deux dernières journées, à la mi-novembre, la première place du groupe, qualificative pour le “Final Four” de cette Ligue des nations. Avantage Portugal, tenant du titre, grâce à une meilleure différence de buts: +8 contre +4 aux Bleus.

. L’Angleterre trébuche, la Belgique en profite

Surprise par le Danemark à Wembley (1-0), l’Angleterre n’est plus leader du groupe B, rejointe par le Danemark et surtout dépassée par la Belgique, victorieuse du petit poucet du groupe, l’Islande (2-1), à Reykjavik.

Les Anglais se sont effondrés en quelques minutes: un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion pour le défenseur central de Manchester United, Harry Maguire (31e), et un penalty transformé par Christian Eriksen à la 36e minute pour sa 100e sélection.

En parallèle, la Belgique ne s’est pas simplifié la tâche en Islande. L’ouverture du score par Romelu Lukaku (9e) a vite été suivie par l’égalisation islandaise, signée Birkir Saevarsson (17e). C’est un doublé de Lukaku, meilleur buteur de l’histoire des “Diables rouges” (38e, s.p.), qui a offert la victoire aux visiteurs.

Avec 9 points, la Belgique se relève de sa défaite dimanche en Angleterre (2-1) et prend seule la tête du groupe 2, deux points devant l’Angleterre et le Danemark.

. L’Italie piétine et laisse la tête à la Pologne

Jusque-là leader du groupe 1, l’Italie a été accrochée par les Pays-Bas à Bergame (1-1), un but de Donny van de Beek (25e) répondant à l’ouverture du score de Lorenzo Pellegrini (16e).

Un nul qui fait les affaires de la Pologne, solide et efficace face à la Bosnie-Herzégovine (3-0) et nouveau leader du groupe. Muet contre l’Italie (0-0) dimanche, Robert Lewandowski en a profité pour inscrire un doublé, ses premiers buts en sélection depuis novembre 2019.

Les Polonais comptent à présent 7 points, soit un de plus que l’Italie, et deux de plus que les Pays-Bas.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.