Lily Collins (Emily in Paris), ex-boulimique : pilules amaigrissantes et laxatifs, elle raconte

0
80

Avant d’être une star mondiale de la comédie, Lily Collins a vécu des traumatismes. Dans les colonnes de Public, le vendredi 16 octobre 2020, l’interprète d’Emily in Paris (Netflix) s’est confiée sur ses problèmes de poids. Avecle divorce de son père, le début de sa carrière de mannequin et de nombreuses auditions, elle a développé de la boulimie étant adolescente. “À 16 ans, je suis devenue accro aux pilules amaigrissantes et aux laxatifs“, révèle-t-elle.

À lire aussi

Mon quotidien consistait à me gaver de fast-food, de bonbons et de gâteaux… Je pensais que la boulimie m’aiderait à prendre le contrôle de mon corps, raconte Lily Collins, qui n’avait alors qu’une idée en tête : rester mince. “J’ai commencé avec le manche d’une brosse à dents que j’enfonçais dans ma gorge, ensuite, j’ai essayé avec un pic à cheveux en bois (…) jusqu’au jour où j’ai découvert que le truc le plus efficace était de mettre plusieurs doigts au fond de la gorge“, poursuit l’actrice de 31 ans.

“J’ai fichu ma santé en l’air“, reconnaît-elle. Lily Collins avait pour habitude d’aller “au supermarché tard le soir”, en se cachant de ses parents, en achetant toute la junk food qui lui tapait dans l’oeil. “De retour à la maison, j’engloutissais le tout. Une fois rassasiée, le ventre prêt à exploser, je courais dans la salle de bains et je me faisais vomir“, a-t-elle confié. Un épisode de sa vie heureusement terminé.

Dans sa biographie, Unfiltered: No Shame, No Regrets, Just Me, elle racontait son parcours avec la boulimie. “J’étais en larmes sur le sol, enfonçant ma main dans ma gorge en essayant désespérément de vomir“, décrivait-elle. La boulimie l’a tellement atteinte qu’elle n’a pas eu ses règles pendant deux ans. “J’avais l’impression d’être une jeune femme dans un corps d’enfant“, écrivait Lily Collins.

Retrouvez l’interview de Lily Collins dans le dernier numéro de Public.