Lily-Rose Depp muselée : son geste “naïf” pour son père, en plein procès

0
174

A défaut de pouvoir défendre son père devant le juge, Lily-Rose Depp était prête à le faire sur les marches du tribunal, face aux journalistes. A en croire une source du Daily Mail citée le 12 juillet 2020, la jeune actrice de 21 ans a vu son audacieuse initiative contre-carrée par les avocats de son papa. En début de semaine, ce dernier a entamé un procès ultra médiatisé à Londres contre le tabloïd anglais The Sun, après la publication d’un article en 2018 l’accusant de violences domestiques sur son ex-femme Amber Heard. Présente à la cour royale de justice depuis l’ouverture du procès lundi, l’actrice américaine de 34 ans affirme avoir été violentée verbalement et physiquement à 14 reprises durant son mariage avec la star de Pirates des Caraïbes, entre 2015 et 2016.

À lire aussi

Dans ce qui était une demande très inhabituelle, Lily-Rose était déterminée à défendre publiquement son père en s’adressant aux journalistes devant le tribunal. C’était un geste très affectueux, mais que l’équipe d’avocats de celui-ci a malheureusement jugé peu prudent, a rapporté une source du Daily Mail. Ils ont dû intervenir et l’aviser que tout ce qu’elle dirait pourrait compromettre ce qui est déjà devenu un procès coûteux et complexe. En d’autres termes, elle aurait pu interrompre la procédure si elle avait parlé par inadvertance d’un quelconque élément de preuve fourni dans la salle d’audience. Elle voulait bien faire mais c’était un geste naïf qui aurait pu se retourner contre elle.

Si Lily-Rose et son frère Jack (18 ans) sont tenus à l’écart de ce cirque médiatique, leur maman Vanessa Paradis pourrait en revanche être appelée à témoigner. La chanteuse et comédienne française a déjà pris la défense de son ex-compagnon dans une déposition publiée en mars dernier : “Je connais Johnny Depp depuis plus de vingt-cinq ans. Nous avons été ensemble pendant quatorze ans et nous avons élevé ensemble deux enfants. Durant toutes ces années, j’ai toujours connu Johnny comme étant une personne et un père gentil, attentif, généreux et non violent.” Le couple avait annoncé sa séparation en juin 2012.

Winona Ryder pourrait elle aussi être convoquée devant le juge pour défendre celui qui a partagé sa vie entre 1989 et 1993. Des témoignages d’ex-compagnes qui seraient les bienvenus après une semaine de procès riche en histoires sordides et peu flatteuses pour Johnny Depp : des accès de violences sous l’emprise de drogues et d’alcool, la mystérieuse histoire de son doigt coupé en Australie, l’initiation de Lily-Rose à la marijuana à 13 ans, sa blague douteuse sur les chiens d’Amber Heard menacés d’un passage au micro-ondes…