Lionel (L’amour est dans le pré 2020) : Gros malaises puis deux coups de coeur

0
165

Lionel (62 ans), éleveur de vaches laitières et polyculture dans le Grand-Est, sait que la vie est courte. Il ne souhaite donc plus uniquement se consacrer à son travail. Grâce à L’amour est dans le pré 2020, il espère rencontrer une femme qui sait prendre une décision et qui a du caractère.

À lire aussi

C’est d’un pas déterminé que le papa de trois filles et grand-père de sept petits-enfants s’est rendu au speed-dating pour rencontrer ses neuf prétendantes. Le coup de coeur n’est pas passé avec les deux Isabelle, Corinne et Cathy. Lionel avait bien du mal à trouver des sujets de discussion et a donc arrêté les rendez-vous avant l’heure. Charlotte, qui travaille dans le milieu hospitalier, avait préparé un petit post-it pour ne rien oublier lors de l’entretien. Un manque de spontanéité qui n’a pas plu.

En revanche, Muriel (53 ans), venue de Saône-et-Loire, lui a instantanément plu. Il semblait intimidé, d’autant plus que sa prétendante ne faisait que le complimenter. L’agriculteur a aimé son côté nature et son humour. “Quelqu’un de très agréable. Simple dans la vie, ça va être sympa. (…) Elle me plaît“, a déclaré Lionel après leur date.

Christine (58 ans), esthéticienne dans le Vaucluse, est la dernière femme que Lionel a vue. Elle a très vite expliqué que la distance ne la dérangeait pas et qu’elle attachait beaucoup d’importance à la famille. Tous deux mènent une vie simple et sont positifs. Leur échange était très fluide alors, sans surprise, la belle blonde a été choisie pour aller à la ferme. Tout comme Muriel, la deuxième femme qui s’est démarquée lors du speed-dating.