L’Iran dit avoir testé avec succès de nouveaux missiles de croisière

0
54

L’Iran a affirmé avoir testé avec succès jeudi des missiles de croisière de “nouvelle génération” à l’occasion de manoeuvres navales réalisées en mer d’Oman, après un exercice ayant coûté la vie à 19 marins iraniens en mai.

Les forces armées iraniennes ont publié sur leur site internet des photos montrant un tir de missile du pont d’un navire et un autre d’un camion ainsi que des images montrant la trace d’une fusée au-dessus de l’eau avant son impact et une explosion à bord d’un bateau en mer.

Selon un communiqué de l’état-major des forces armées, des missiles sol-mer et mer-mer de courte et de longue portée, produits par la Marine et le ministère de la Défense, ont été testés au cours des manoeuvres.

Des missiles de croisière “ont détruit les cibles qui leur avaient été assignées à 280 km et leur portée peut encore être augmentée”, ajoute le communiqué.

Ces missiles sont “d’une précision et d’une puissance mortelles pour les ennemis de l’Iran”, s’est enthousiasmé un journaliste de la télévision d’Etat parlant d’une plage où des missiles étaient tirés d’une batterie installée sur un camion.

Selon la télévision, certains des missiles testés jeudi sont une amélioration de modèles plus anciens ayant “fait l’objet d’une mise à jour”.

Le 10 mai, 19 marins à bord d’un navire de soutien logistique des forces armées iraniennes avait été tués, et 15 autres blessés, accidentellement, lors de manoeuvres dans le Golfe, selon l’état-major, alors que les tensions restent vives entre Téhéran et Washington dans ce bras de mer crucial pour l’approvisionnement mondial en pétrole.

Selon l’agence Tasnim, le bâtiment avait été touché par un “tir ami” parti d’une frégate iranienne.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.