Loana dans un état “grave” et à l’isolement : nouvelles révélations inquiétantes

0
168

Mardi 6 octobre dernier, Loana s’est encore une fois retrouvée en mauvaise posture. L’ancienne star de télé-réalité a été aperçue dans les rues de Paris, non loin de chez elle, “complètement déboussolée” et apparemment sous l’emprise de produits illicites, allant jusqu’à “exhiber sa poitrine sur la voie publique“. Une situation alarmante qui survient après qu’elle a montré des signes détresse ces dernières semaines, portant de nouvelles accusations de violence contre son ex Fred Cauvin. Ainsi, la grande blonde de 43 ans a été hospitalisée en urgence, d’abord à l’hôpital Bichât dans le 18e arrondissement, puis dans une clinique psychiatrique où son cas est pris très au sérieux.

Loana est arrivée en fauteuil roulant à moitié consciente. Elle va très mal, son état est jugé ‘grave’ selon les médecins avec lesquels j’ai pu m’entretenir. Peu après son admission, de puissants tranquillisants ont été administrés à Loana. À son réveil ce matin, mercredi 7 octobre, elle ignorait où elle se trouvait et pour quelles raisons elle avait été conduite à l’hôpital“, a révélé une source anonyme à StarMag. Pour l’aider à se remettre de ses émotions et surtout éviter qu’elle n’essaie de se blesser, elle aurait même été placée “à l’isolement sur un lit à contentions“. Actuellement, ses proches ne sont pas autorisés à lui rendre visite ni à la contacter.

Nos confrères se sont également rapprochés d’un psychiatre, Yves Edel, pour en savoir plus sur ce qui pourrait attendre Loana. Le médecin a expliqué qu’elle serait sans doute soumise à une batterie d’examens, avec l’accord “d’un tiers“, pour déterminer si elle est en “péril imminent. “Si le psychiatre de la structure qui l’accueille a estimé qu’elle n’était pas en mesure de donner son consentement à une hospitalisation et que sa sécurité était en danger, il a donc exigé une signature d’un tiers se portant garant comme personne de confiance. Cette demande doit être accompagnée d’un ‘certificat médical immédiat’“. Ce certificat doit être confirmé par un second dans les 24 heures suivantes, soit pour justifier sa venue, soit, au contraire, pour l’annuler. “Onze jours après, un juge viendra vérifier la légalité de l’ensemble de cette procédure“, précise le médecin. Loana va donc être surveillée de près encore quelque temps.