Loana déboussolée en pleine rue : les détails de l’incident révélés

0
70

Le mardi 6 octobre 2020 aura été une journée très difficile pour Loana et ses proches. La gagnante de la saison 1 de Loft Story (2001) a été hospitalisée après avoir été aperçue dans les rues non loin de son domicile, “complètement déboussolée” et allant jusqu’à exhiber sa poitrine sur la voie publique, lors d’une bouffée délirante“. Elle a ensuite été internée dans une clinique psychiatrique afin de l’aider à remonter la pente. Mais que s’est-il passé ce jour-là ? Son ex-compagnon Fred Cauvin, que la blonde de 43 ans a accusé de violences, a été témoin de la scène et s’est confié sur le sujet.

À lire aussi

J’ai le sentiment que Loana était surveillée depuis plusieurs jours. Que cherchent ses prétendus amis ? Répandre des choses indignes sur elle dans la presse ? Expliquez-moi pourquoi ces ‘proches’ étaient aux aguets dans le café d’en face ! Mais au lieu de la traquer et d’attendre qu’un incident survienne, il fallait lui venir en aide et la soigner ! (…) Heureusement que j’étais là pour sauver mon amie !”, avait confié Sylvie Ortéga Munos à StarMag. Des propos qui sont loin d’avoir plu à Fred Cauvin. Après avoir accusé celle qui a partagé la vie du défunt Ludovic Chancel de vouloir faire le buzz, il a souhaité faire une petite mise au point auprès du même site : “Je ne comprends pas comment Sylvie Ortega Munos peut se permettre de dire que nous ‘rodions’ à proximité du domicile de Loana. Ses propos sont scandaleux et laissent supposer que nous étions en train de fomenter un complot dans le dos de Loana. Il n’en est rien ! Mon ami Laurent Amar se charge de faire des courses, le ménage et d’obtenir les médicaments quasi quotidiennement pour Loana. Il m’a proposé de le rejoindre non loin du domicile de Loana et c’est dans ces circonstances qui nous avons été témoins du terrible incident.

La main courante de Fred Cauvin

Un incident pour lequel il a déposé une main courante. Nos confrères se sont procuré le document, l’occasion de découvrir les détails qu’il a révélés à la police. “Ce jour, vers 16h15, j’étais avec Monsieur Laurent Amar qui passe tous les jours voir Loana, car elle souffre de troubles psychologiques si elle consomme beaucoup de drogue“, peut-on lire. Fred Cauvin a également indiqué qu’ils se trouvaient dans un bar quand son ami et lui ont vu Loana sortir de son immeuble, “un peu agitée“. “On l’a vu retirer son débardeur laissant découvrir ses seins nus, puis elle est partie en courant sans raison pour entrer dans une imprimerie, il me semble, ou dans la boutique d’à côté de chez elle. Nous sommes sortis du bar, mais sommes restés sur notre trottoir dans l’attente qu’elle ressorte, a poursuivi le jeune homme. Quand elle en est ressortie, Laurent Amar lui aurait fait un signe de la main. Après avoir “traversé la rue sans précaution“, manquant de se faire écraser, Loana se serait mise à hurler contre son ami : “Vous êtes là pour m’espionner. Je n’ai pas le temps, j’ai perdu mon chien.” “Vu son comportement, elle est complètement droguée, elle prend des trucs hallucinogènes. On voudrait la faire placer en psychiatrie, mais comme elle ne veut pas y aller d’elle-même, on ne peut rien faire, sa mère et son frère ne s’en occupent plus“, a également raconté Fred Cauvin.

Lors de son interview pour StarMag, il en a aussi profité pour répondre aux propos de Violette qui l’accusait de se trouver dans l’appartement de sa fille. “Je n’occupe pas le domicile de mon ex. C’est du délire ! Je me suis simplement rendu chez Loana dans le cadre de la perquisition de police où des stupéfiants ont été découverts hier. J’ai été auditionné par la police dans ce but. Mais je ne suis pas resté sur place. Pourquoi occuperais-je l’appartement de Loana ? Ça n’a pas de sens !“, s’est-il agacé. En colère, il a pris la décision de porter plainte pour diffamation contre la maman de son ancienne compagne qui n’en était pas à sa première attaque.

Sylvie Ortega Munos réplique

De son côté, Sylvie Ortega Munos a de nouveau pris la parole auprès de nos confrères. Elle s’est dite victime d’intimidation de la part de Fred Cauvin. “Il m’a appelée furieux et m’a traitée de ‘sale co*****e’ me menaçant de me détruire. Il m’a indiqué qu’il serait l’invité d’un plateau de télévision et qu’il dévoilerait toute la vérité à mon encontre. J’étais la seule présente dans l’ambulance qui conduisait Loana de l’hôpital Bichat vers l’établissement psychiatrique dans lequel elle a été internée hier soir. Je suis très sereine. Moi je n’ai pas de casier judiciaire ! Je ne cherche aucunement à me faire mousser. Je porte simplement assistance à mon amie qui souffre et qui a besoin de soins. Ni Fred ni moi n’avons besoin de lumière, la seule star, c’est Loana“, a-t-elle déclaré.