Loft Story espagnol : une candidate violée, la production dans la tourmente

0
83

Scandale en Espagne ! L’émission de télé-réalité Gran Hermano, équivalant de Loft Story en France, est frappé par le témoignage glaçant d’une ancienne candidate. Elle s’appelle Carlota et a participé au programme il y a deux ans. Malheureusement, son aventure a tourné au cauchemar. Comme elle le révèle dans le média espagnol en ligne El confidencial, la jeune femme a été violée dans la salle du confessionnal, alors qu’elle se trouvait en état d’ébriété et inconsciente.

À lire aussi

Son réveil a été diffusé à l’antenne. Elle y apparaissait nerveuse et ordonnait alors aux caméramans autour d’elle d’arrêter de la filmer. Une séquence qui n’a pas manqué de susciter l’interrogation des téléspectateurs du show. D’autant plus que dans la même journée, l’homme responsable du viol a été expulsé sans explications. Le directeur de Zeppelin TV, Alvaro Diaz, avait alors contacté en toute discrétion le commissariat de Madrid à l’époque des faits.

Alors que la justice est toujours en charge de l’affaire aujourd’hui, Carlota déplore malgré tout d’avoir été filmée quelques minutes seulement après son agression. Un manque de tact de la part de la production qu’elle accable. “Il y aurait dû y avoir à mon côté, une psychologue ou quelqu’un qui m’aide à faire face à ces images si dures. Ils ne m’ont jamais demandé si je voulais voir ça… J’aurais dit non” a-t-elle déclaré.

La production a quant à elle reconnu son erreur même si elle se désole de voir ses annonceurs prendre la fuite. L’Oréal, Nissan ou encore Nestlé se sont désolidarisés du programme dès l’éclatement de l’affaire. Pour le patron de Mediaset Espagne, groupe audiovisuel qui diffuse Gran Hermano, ils sont victimes d’une “campagne de dénigrement”. Je reste attentif aux résultats de l’enquête et à l‘éclaircissement total des faits” a-t-il précisé dans un communiqué.