Lola Marois boudée par le cinéma : son tacle à ceux qui la snobent

0
184

À seulement 37 ans, Lola Marois est une comédienne confirmée. Pourtant, il semble que seul son rôle d’Ariane dans Plus belle la vie fasse d’elle une personnalité reconnue du grand public. Bien qu’elle adore faire partie de la grande famille du feuilleton de France 3, l’épouse de Jean-Marie Bigard regrette que le milieu du cinéma ne lui fasse pas plus les yeux doux, la faute selon elle à son image sulfureuse et son couple avec l’humoriste jugé trop “populaire“.

À lire aussi

Dans son interview pour le magazine King, pour lequel elle fait la couverture nue cette semaine, Lola Marois s’exprime à ce sujet, rappelant avoir même déjà été sacrée par ce milieu très select. “J’ai eu la chance d’obtenir un premier rôle féminin dans un film qui n’a pas vraiment marché mais qui est un film d’auteur, pour lequel j’ai même eu un prix. Vive la crise de Jean-François Davy avec Jean-Claude Dreyfus, Michel Aumont, Dominique Pinon, Jean-Marie (Bigard, ndlr)… Ce film m’a donné un goût prononcé pour le cinéma. Mais ce milieu est quand même très élitiste, très fermé et boude un peu le couple Bigard“, estime-t-elle.

On ne me propose jamais de rôle

Depuis, difficile pour elle d’être prise au sérieux malgré sa volonté de se faire une place. En 2019 toutefois, un réalisateur lui a donné sa chance pour son grand plaisir, de quoi faire taire les mauvaises langues. “À part Yvan Attal qui m’a pris dans son dernier film, Mon chien stupide, dans lequel je joue la nana de son fils, de son vrai fils, on ne me propose jamais de rôle. (…) Je l’adore car il est suffisamment sûr de lui et suffisamment brillant pour ne pas avoir ce snobisme ridicule que beaucoup ont dans le cinéma français aujourd’hui. Ce n’est pas vraiment un coup de gueule mais c’est une manière de dire que voilà, regardez ma démo, je suis comédienne et, sans vouloir me jeter des fleurs, c’est ma vocation depuis que je suis petite et je sais que je le fais bien.”

En attendant de rejoindre les rangs des légendes du 7e art, Lola Marois se plaît au Mistral, avec le tournage intense de Plus belle la vie. Une expérience fructueuse dont elle ne se cache pas, bien au contraire. “Je suis assez fière, voire très fière, d’être dans cette série parce qu’ils osent aller là où il ne faut pas aller. (…) Ils m’ont permis de jouer des choses fortes, plus fortes que certains rôles que j’ai eus au cinéma ou au théâtre“, a-t-elle confié dans les pages de King.