Louane orpheline : cette chanson qui brise son âme depuis la mort de son père

0
67

Pour beaucoup, cette chanson est un hymne. Pour Louane… c’est plus compliqué. Biberonnée aux airs de Renaud, la jeune chanteuse de 23 ans a beaucoup de mal à écouter certains de ses titres depuis qu’elle est orpheline. Dans le Journal du dimanche, elle se souvient de ses plus jeunes années, quand Mister Renard berçait ses jours et ses nuits. “Il a marqué mon enfance, comme celle de beaucoup d’autres gens du Nord, explique-t-elle. Mon père était fan, je l’entends encore chanter lors de nos déjeuners de famille. Je ne sais pas si Renaud est conscient du nombre de destins qu’il a accompagnés. Avec lui, j’ai appris une langue à part et fixé des souvenirs intimes. Mistral gagnant est ainsi à la fois ma chanson préférée et celle qu’il m’est le plus difficile d’écouter aujourd’hui que mon père est parti…

À lire aussi

J’ai été heureuse de découvrir quelqu’un de doux et lumineux

En 2014, Louane Emera intégrait La Bande à Renaud à l’occasion d’une compilation inspirée par le répertoire de l’artiste. Elle émerveillait tout le monde à l’aide de la balade La Mère à Titi. Désormais qu’elle est maman à son tour, sans doute berce-t-elle sa fille Esmée en la fredonnant. D’autant qu’elle n’a que de jolis souvenirs autour de l’artiste de son enfance. “En le rencontrant, j’avais une crainte terrible d’être déçue par l’homme, qu’il ne soit pas à la hauteur de ce qu’il avait apporté à ma famille, confesse l’héroïne de La Famille Bélier. J’ai été heureuse de découvrir quelqu’un de doux et lumineux.

Il chantait très mal

Musiciens de génération en génération ? Oui et non. Si Louane évoque de tendres instants mélodiques en compagnie de ses parents, elle conserve surtout le souvenir d’une voix tonitruante… et pas toujours très juste. “Il chantait très mal, précisait-elle à Karine Ferri, en 2015, dans l’émission Un dimanche avec Karine sur RFM. Ce n’est pas ça qui importait. On chantait tous ensemble le soir. Il avait un carnet de chansons et c’était horrible, parfois. Le pire, c’est quand il trouvait une guitare et qu’il jouait la seule chanson qu’il connaissait : Toute la musique que j’aime de Johnny Hallyday. À 10-12 ans, je lui disais : ‘Je t’aime, mais tu es ridicule.’” L’avenir nous dira si Louane transmet, ou non, son timbre divin à sa descendante…