Louise Bourgoin “mère indigne” : alcool et biberons, sa drôle d’anecdote

0
70

En janvier 2020, Louise Bourgoin et son compagnon Tepr sont devenus parents pour la seconde fois en accueillant un petit Vadim. L’actrice et le musicien avaient déjà un premier garçon prénommé Étienne, aujourd’hui âgé de 4 ans. Tout en jonglant habilement entre les tournages et sa vie de jeune maman, la comédienne de 38 ans s’accorde de temps en temps des moments de détente entre amis, parfois un peu trop arrosés…

À lire aussi

Lors d’une interview accordée au magazine Marie Claire du mois de novembre 2020, à l’occasion de son nouveau film L’Enfant rêvé (le 7 octobre au cinéma), Louise Bourgoin s’est souvenue d’un amusant épisode nocturne : “Un soir, je me suis tellement saoulée à la fête de fin de tournage d’une comédie que je suis tombée dans mon escalier et blessée à l’oreille“, a d’abord expliqué la star. Mais sa mésaventure ne s’est pas arrêtée là : “Puis j’ai vomi dans l’évier et, pire, sur les biberons de mon fils aîné. Vraiment, la mère indigne !“, a-t-elle conclu avec dérision.

L’actrice a également répondu aux questions du Figaro, pour son édition du 7 octobre. Un entretien durant lequel elle est revenue sur sa seconde grossesse, vécue alors qu’elle interprétait une femme enceinte sur le tournage du film L’Enfant rêvé, à l’automne 2019. Un contexte particulier dont Louise Bourgoin a tiré des leçons pour la suite de sa carrière : “J’ai eu du mal à me voir enceinte. Avec dix kilos de plus, ce n’est pas évident… J’avais quand même des bonnes joues, a-t-elle d’abord confié. On croit naïvement que c’est plus facile de jouer une femme enceinte en l’étant vraiment, mais ce n’est pas vrai. On est un peu trop soi-même pour être le personnage. Je m’en souviendrai pour la prochaine.”

Heureusement, même pour les scènes d’intimité avec son partenaire, Louise Bourgoin a pu compter sur le soutien de son compagnon, le musicien et producteur Tepr, Tanguy Destable de son vrai nom : “J’ai la chance de vivre avec un homme très ouvert et moderne. C’était intéressant.