Louise Bourrat (Top Chef) victime d’harcèlement sexuel et de violences physiques en cuisine, elle balance

0
90

Dur dur d’être une femme en cuisine. Alexia Duchêne, arrivée jusqu’en demi-finale de victime de comportements déplacés de collègues. “Dans les cuisines de restos étoilés, les mecs qui te mettent la main au cul, qui te parlent mal… J’ai reçu des textos quand j’avais 15 ans, à 2h du matin, de mecs qui me disaient : ‘Viens chez moi ce soir’ et tout“, avait-elle déclaré à Melty. Une autre candidate du concours culinaire de M6 a subi elle aussi de la violence verbale mais aussi physique durant sa carrière de cheffe. Il s’agit de Louise Bourrat, au casting de cette treizième édition. Sur Instagram, elle raconte.

Le 8 mars 2021, à l’occasion de la journée des droits de la femme, la jeune femme de 27 ans aux commandes de son propre restaurant, BouBou’s, à Lisbonne se saisit de son compte. “Pas facile d’être une femme dans la restauration, lance-t-elle. J’ai été victime de harcèlement sexuel, à plusieurs reprises, ainsi que de violences verbales, psychologiques et même physiques. À n’importe quel poste, de stagiaire à responsable.

Et de relater quelques épisodes qui l’ont marquée : “Mon premier chef cuisinier m’a dit que je ne devrais pas embrasser cette carrière car ce n’était pas pour les filles. On m’a refusé une promotion parce que je n’étais pas mariée et que donc je ne pouvais pas être une personne stable (car ne pas avoir d’homme dans ma vie me rendrait incomplète, hein ?). J’avais des clients qui refusaient de traiter avec moi à cause de mon sexe, je ne pouvais pas vraiment être la responsable, n’est-ce pas ?