Lucas Hernandez abandonné par son père Jean-François : “Je ne sais pas s’il est vivant ou mort”

0
7

C’est une histoire très rare dans le football moderne. Lucas Hernandez, 24 ans, est l’un des tous meilleurs joueurs, mais il n’est pas le seul dans sa famille, puisque son frère Théo, 23 ans, est également un joueur de très haut niveau. Même s’ils n’ont pas encore eu la chance de se côtoyer en club ou avec la sélection nationale, les deux garçons nés à Marseille font la fierté de leur mère, Laurence, installée à Madrid, la ville où ils ont grandi.

Car tout avait plutôt bien commencé dans la vie pour les deux fils de Jean-François Hernandez, ancien joueur professionnel notamment passé par l’OM et Toulouse avant de partir jouer en Espagne. Une situation agréable pour sa femme et ses deux garçons, jusqu’à un beau jour de 2001 où Jean-François se volatilise, laissant sa petite famille livrée à elle-même. Depuis ce jour, silence radio et personne n’a plus de nouvelle de lui. “C’est bizarre, il ne parle avec personne et je ne sais pas aujourd’hui s’il est vivant ou s’il est mort”, a confié Lucas, qui s’est déjà exprimé sur son père, dans Zone interdite (M6), dimanche 6 juin.

Il y a des gens qui disent : ‘il peut être là, il peut être là’, mais personne ne sait rien à 100%

Dans le reportage réalisé par Ophélie Meunier, enceinte de son deuxième enfant, il est précisé que le père du joueur aurait été vu il y a quelques années en Thaïlande selon plusieurs témoins, même si officiellement, il est porté disparu. “Personne ne sait rien, personne. Il y a des gens qui disent : ‘Il peut être là, il peut être là’, mais personne ne sait rien à 100%”, ajoute le joueur, champion du monde avec les Bleus en 2018, qui n’a jamais revu un père parti en laissant plusieurs dettes derrière lui.

Expulsés de leur maison du jour au lendemain

Une situation extrêmement compliquée pour la mère du joueur, Laurence, qui s’est retrouvée à élever seule ses deux enfants du jour au lendemain. “Un huissier est venu et nous a dit : ‘Madame, vous devez partir de la maison parce qu’elle est en saisie’, raconte-t-elle.