Lucie Lucas : Qui est Adrien, son mari rencontré à l’adolescence ?

0
30

C’est une histoire digne des plus beaux contes de fées… ou des meilleurs épisodes de la série Clem ! Quand elle quitte la peau du personnage de Clémentine Boissier, en même temps qu’elle quitte les plateaux de tournage, Lucie Lucas retrouve sa petite vie bien rangée auprès de son amoureux. Mariée depuis l’année 2010 à Adrien, la comédienne pensait pourtant qu’elle ne lui mettrait jamais le grappin dessus. Et pour cause : ils se connaissent depuis le collège et, quand elle avait 13 ans, l’héroïne de TF1 n’avait pas tout de suite tapé dans l’oeil de son futur époux.

À lire aussi

J’ai fait tout ce que j’ai pu pour l’avoir, mais ça n’a pas marché

Il était le nouvel élève arrivé en quatrième, se souvenait-elle dans les colonnes de TV Grandes Chaînes. Quand je l’ai vu, je me suis dit : ‘Celui-là, il me le faut.’ J’ai fait tout ce que j’ai pu pour l’avoir, mais ça n’a pas marché. Il est sorti avec des filles plus âgées et plus populaires. Moi j’étais une fille lambda.” Un coup du sort a pourtant fini par les réunir. Six ans plus tard, tous deux diplômés, Lucie Lucas et Adrien se sont recroisés sur un quai de la gare Saint-Lazare, à Paris, et ne se sont plus jamais quittés. Ensemble, ils ont eu trois enfants : Lilou, née en août 2010, Moira, née en janvier 2012, et Milo, le petit dernier, né en mars 2018.

La vie, loin de Paris

Évidemment, il est plus difficile d’apercevoir le visage d’Adrien que celui de son épouse. Éloigné de la sphère médiatique, il a créé une société baptisée Les camions-traiteurs qui aide les propriétaires de food-trucks. Et les mondanités, on ne peut pas dire que ce soit vraiment sa passion. Au contraire, à la fin de l’année 2018, le couple a décidé de quitter la capitale pour vivre un quotidien bercé de valeurs simples. “Nous partons nous installer dans une ferme écologique en Bretagne et tenter une nouvelle expérience, expliquait-elle à Télé Star. La nature me manque, j’ai envie que mes enfants apprennent à cultiver, à cuisiner, à faire des cabanes. Je veux les voir courir dans les champs. Et j’aimerais qu’ils deviennent autonomes dans leur façon de vivre et de se nourrir.” Nous ne sommes donc pas près de voir Adrien déambuler, auprès de sa douce, sur un tapis rouge…