Connectex avec nous

L’usage du cannabis médical est déconseillé pour traiter l’apnée du sommeil

Pure Santé

L’usage du cannabis médical est déconseillé pour traiter l’apnée du sommeil

L’American Academy of Sleep Medicine s’élève contre l’usage du cannabis thérapeutique comme traitement de l’apnée du sommeil. Les raisons ? Un manque de preuves scientifiques, des méthodes d’administration peu fiables et des effets néfastes avérés.

En 2017, une étude américaine avait montré l’efficacité du cannabis à usage thérapeutique dans l’apnée du sommeil. Suite à ça, le ministère de la Santé du Minnesota avait annoncé l’ajout du syndrome de l’apnée obstructive du sommeil (SAOS) comme nouvelle condition de qualification pour le programme de cannabis médical de l’État. Aujourd’hui, l’American Academy of Sleep Medicine (AASM) s’élève contre cette décision et a écrit une ” déclaration de position ” publié dans le Journal of Clinical Sleep Medicine.

Sur le même sujet

Langue-apnée du sommeil

Près de 30 millions d’adultes Américains font de l’apnée du sommeil. Cette maladie implique l’effondrement répété des voies aériennes supérieures pendant la nuit. Dans un premier temps, des études sur les animaux avaient montré l’efficacité d’une version synthétique du THC, principe actif du cannabis, dans le maintien de la stabilité respiratoire. L’étude réalisée ensuite chez l’homme présentait le cannabis thérapeutique comme un traitement alternatif de l’apnée du sommeil. Cependant, pour l’AASM, les preuves sont trop faibles pour pouvoir inclure le SAOS dans les programmes de cannabis médical des Etats l’autorisant.

D’autres traitements plus sûrs et plus efficaces

” Jusqu’à ce que nous ayons d’autres preuves sur l’efficacité du cannabis médical pour le traitement de l’apnée du sommeil, les patients devraient discuter des options de traitement éprouvées avec un fournisseur médical agréé dans un établissement de sommeil accrédité “, a déclaré dans un communiqué Kannan Ramar, auteur principal de cette ” déclaration de position “. Selon eux, les méthodes d’administration du cannabis sont peu fiables et les preuves d’une efficacité, et de la tolérance du produit, sont insuffisantes. D’autre part, ces traitements ont montré des effets néfastes tels que la somnolence en journée pouvant entraîner des accidents. L’AASM explique que le traitement par pression positive continue des voies aériennes reste aujourd’hui le plus efficace contre l’apnée du sommeil.

Plus dans Pure Santé

Haut