M. Pokora, papa fatigué : Kenna est “très difficile” la nuit, une solution miracle trouvée

0
9

À défaut de pouvoir assurer son Pyramide Tour, M. Pokora s’apprête à pratiquer de nombreuses autres scènes. Désireux de public et de texte à apprendre, celui qui est parti s’installer sur le sol américain collabore avec Philippe Lellouche pour la pièce Les Grandes Ambitions. Encore un pas de plus dans une carrière qui s’oriente vers la comédie, après son apparition remarquée dans le téléfilm Le premier oublié.

Dans une interview à Télé 7 Jours, M. Pokora explique être en pleine préparation de cette pièce de théâtre qui se jouera bientôt à Paris (à partir du 17 septembre prochain au théâtre de La Madeleine). Tout un chamboulement pour l’acteur et sa famille, qui étaient bien plus tranquilles à Los Angeles. “J’embarque toute la famille en France ! C’est impossible d’imaginer mon quotidien sans eux. En 2020, Christina a dû partir trois mois en tournage à Atlanta. Je voyais mon fils Isaiah toutes les trois semaines. C’était très dur. J’ai raté ses premiers pas. En 14 mois, j’ai passé 5 mois loin de lui. Mais c’est notre vie, nos métier. Il faut s’y faire“, déplore le père de famille.

Désormais papa de deux beaux bébés, M. Pokora en viendrait presque à regretter l’époque où il était privé de son fils, peinard dans un lit douillet et silencieux. “Kenna, mon dernier, est très difficile la nuit. À 2 semaines, son frère Isaiah pouvait dormir six heures d’affilée. Lui se réveille toutes les trois heures…“, rapporte le chanteur, qui a dû employer les grands moyens afin de garder un semblant de santé mentale. “Nous avons pris une nounou pour nous aider la nuit. C’est une pratique très courante aux États-Unis, surtout quand la maman a besoin de se reposer”, ajoute-t-il.

Aussi français que californiens, Isaiah et Kenna ont régulièrement le droit à des shots de culture. Les deux bébés de M. Pokora se destinent à être tout aussi à l’aise que leur papa aux États-Unis, comme en France. Alors que Christina Milian et sa fille Violet (11 ans) ont déjà eu le droit à la tarte flambée, l’originaire du Bas-Rhin compte bien “faire découvrir Strasbourg à Noël” aux trois enfants. On imagine que Kenna, Isaiah et Violet bénéficieront aussi de cours sur les carnavals ou sur la Fête du Feu de Santiago grâce à l’héritage cubain de leur maman, Christina Milian.