Ma famille d’abord : Le personnage de Claire a changé de visage pour d’obscures raisons…

0
101

Dans la famille Kyle, on évoque souvent le cas de Kady, incarnée par Parker McKenna Posey, que les téléspectateurs ont vu grandir au fils des années et qui est désormais une jeune femme sublime. Mais il ne faudrait pas oublier qu’elle n’était pas la seule représentante féminine du clan. Dans Ma famille d’abord, Janet et Mickael avaient trois enfants, dont Junior… et Claire, que l’on a d’abord découvert sous les traits de Jazz Raycole, puis sous ceux de Jennifer Freeman.

Bien sûr, le public se souvient davantage de la deuxième comédienne qui a hérité du rôle. Et pour cause. Jazz Raycole n’a participé qu’à la première saison du programme imaginé par les frères Wayans, et celle-ci ne comprenait que onze épisodes. Si elle a quitté l’aventure précipitamment, malgré le succès fou de Ma famille d’abord, ce serait… à cause de sa maman. Cette dernière aurait souhaité mettre fin à l’expérience de sa fille de 13 ans puisqu’elle était, selon les équipes de production de la série, en désaccord avec certains choix scénaristiques. La grossesse d’une camarade de classe de Claire aurait été à la source de ce conflit.

Qu’à cela ne tienne : Jazz Raycole a poursuivi sa carrière d’actrice loin de Damon Wayans et Tisha Campbell-Martin, ses parents de fiction. Danseuse professionnelle, elle a été aperçue, dernièrement, dans certains épisodes de Councils of Dads, I Ship It ou The Quad – elle avait même participé à deux épisodes de The Office. Elle sera à l’affiche, en 2022, de The Lincold Lawyer.

Quant à Jennifer Nicole Freeman, elle a conservé le rôle de Claire Kyle jusqu’au dernier épisode de Ma famille d’abord, de 2001 à 2005 donc. Le changement avait été radical à son arrivée puisque son personnage, une très sage jeune fille, était devenu subitement bien plus frivole. La comédienne a, depuis, participé à de nombreux téléfilms de Noël dont The Business of Christmas – 1 et 2 ! -, Kiss me for Christmas et Fiançailles à Noël. Joyeuses fêtes, donc !