Maeva Ghennam victime d’un cambriolage et obligée de fuir en pleine nuit

0
75

Maeva Ghennam est à bout. Pour la deuxième fois depuis le début de l’année, la candidate des Marseillais a été victime d’une tentative de cambriolage. Si elle a d’abord fait preuve de sang-froid, les choses ont rapidement pris une tournure beaucoup plus inquiétante.

À lire aussi

Sur Snapchat lundi 18 mai 2020, Maeva est apparue très énervée pour évoquer sa première nuit angoissante. “Les cambrioleurs ont coupé les câbles internet, ces trous du c** ont pensé que mon alarme ne fonctionnerait plus sans électricité. Au moins, vous êtes au courant, tout marche tout le temps, j’ai une garde autour de ma maison aussi. Si vous croyez que je suis une c****, croyez-le“, s’est-elle insurgée. Pour s’assurer que tout était en ordre, l’ex de Greg a même fait venir la police chez elle. En direct, elle a filmé leur arrivée et les tests effectués sur ses alarmes. “Les amis, si vous voulez me la faire à l’envers, sachez que j’ai deux longueurs d’avance sur vous. Ma maison, elle est protégée par une garde rapprochée ! Si vous pensez me faire peur ou avoir une longueur d’avance, détrompez-vous, je suis très maligne et j’ai encore plus de pouvoir que vous ! Vous ne me faites pas peur ! Revenez, revenez ! À part les vrais services secrets, personne ne peut mettre un pied chez moi !“, a-t-elle déclaré, très confiante.

Ils ont réussi à me désactiver l’alarme !

Dans la suite de sa story, elle a assuré qu’aucun objet de valeur ne se trouvait à son domicile et qu’il était hors de question qu’elle se laisse intimider par ces tentatives de cambriolage. En revanche, pour sa mère, cette situation apparaît de plus en plus pesante. “Moi, je ne suis pas inquiète, mais ma mère s’inquiète trop pour moi et veut que je parte de ma maison et que j’aille à Cannes ou à Paris. Mais je ne suis pas d’accord, c’est pas des cons qui vont me traumatiser, je ne vais pas me laisser abattre.”

Malheureusement, Maeva Ghennam n’a eu d’autre choix que de partir en urgence quelques heures plus tard après que des individus sont revenus tenter leur chance une fois la nuit tombée. En pleine crise de nerfs et en larmes, elle raconte : “Là, on est obligé de partir par ce que ces fils de p***e ont réussi à me désactiver l’alarme pour que je ne me sente pas en sécurité. Cette nuit, je vais pas la passer chez moi, mais demain, vous allez bien voir“, a-t-elle menacé. En pleine agitation, la jeune femme continuait de filmer dans sa voiture quand sa mère, effrayée, lui a ordonné de se déconnecter une bonne fois pour toutes. “Si vous pensez que vous allez m’achever ou me faire peur, vous rêvez. Je pars chez ma mère juste pour me calmer. Dès demain, l’alarme sera réparée et je revivrai ma best life !“, a-t-elle promis en guise de conclusion.