Maeva (Les Marseillais) accablée pour avoir insulté son chien, elle s’explique

0
129

Actuellement au casting de la nouvelle saison des Marseillais sur W9, Maeva Ghennam fait pourtant le buzz en dehors de ses péripéties au Mexique. En effet, la jolie brune de 22 ans se fait lyncher depuis quelques jours par les internautes, qui l’accusent de maltraiter son petit chien Hermès.

À lire aussi

Tout a commencé lorsque, comme à son ordinaire, la jeune femme s’est filmée sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo en question, elle s’y présentait en train de pleurer… à cause de son animal. Et pour cause, ce dernier avait eu le malheur de faire pipi dans son lit. “J’ai oublié de lui mettre sa couche hier soir ! Voilà, il a pissé dans le lit ! Je suis dégoûtée, c’est un tout nouveau matelas“, déclarait-elle, à bout. Un véritable affront pour Maeva qui s’en est vivement prise à son complice à quatre pattes, le traitant alors de tous les noms.

Il n’en fallait pas plus pour qu’elle devienne la cible numéro un sur la Toile. “Mais elle n’a pas honte de parler mal à son chien ! C’est pas de sa faute s’il fait pipi au lit“, “Non, mais c’est une blague ! Faut pas adopter un nouveau chien si c’est pour faire un cinéma pareil au premier pipi“, “Mais Maeva joue à quoi à insulter son chien ??“, “Qui traite don chien de p***, car il a fait pipi dans son lit !!! Une honte !!! Comment peut-on parler ainsi ???“, s’est-on insurgé. Face à l’engouement autour de cet épisode, Maeva Ghennam a pris la parole ce mercredi 26 février 2020 pour tenter de calmer le jeu, se défendant de tout mauvais comportement. “Arrêtez de dire que mon chien est malheureux ! Mon chien, c’est le plus heureux du monde ! Il est pourri gâté comme un enfant ! Mon chien, je le considère comme un être humain”, a-t-elle assuré.

Et d’expliquer la raison de sa petite fuite urinaire : “S’il fait pipi, c’est parce que mon chien est un bébé. Hermès a seulement 4 mois et demi ! Donc, arrêtez de dire que je ne m’occupe pas bien de lui ! Il est tout le temps dehors dans le jardin, je lui offre des friandises, je le sors partout, il a de l’eau… Il est heureux, c’est pas un chien méchant… Et en plus, c’est pas un chien, c’est mon fils !” Voilà qui est dit !