Magali Berdah rétablit “certaines vérités” sur le meurtre de sa belle-soeur : révélations et colère

0
42

C’est un drame qu’a vécu Stéphane Teboul et Magali Berdah. Dimanche 10 octobre 2021, peu après 18h, Karine, la belle-soeur du jeune homme et de la business woman ainsi que son conjoint ont été retrouvés assassinés dans un appart-hôtel à Allauch, dans les Bouches-du-Rhône. Ils se trouvaient allongés nus dans une mare de sang et étaient recouverts d’un drap. Mercredi 20 octobre, de nouveaux détails ont été révélés.

Après dix jours de silence, Magali Berdah a souhaité reprendre ses réseaux sociaux afin de revenir sur le cauchemar qu’ils ont vécu. “Il n’y a pas de mots pour décrire ce qu’on a vécu ces dix derniers jours. Donc j’ai préféré m’isoler et ne pas parler parce que déjà on n’était pas en état. Et par respect aussi pour ma belle-soeur, il n’y avait rien à dire“, a-t-elle tout d’abord confié. Elle a ensuite expliqué qu’elle avait vu, entendu et vécu des choses horribles, mais que Stéphane Teboul et elle préféraient le prendre comme une leçon de vie. Ils ont retenu qu’il faut profiter des siens pendant qu’il est encore temps ou que le travail ne doit pas passer avant la famille.

J’ai envie de rétablir certaines vérités. Il y a des choses qui ne peuvent pas être laissées comme ça. (…) On se dit que ça n’arrive qu’aux autres donc on est pas prêts. Et on découvre l’humain, des procédures, comment on doit gérer face à une situation comme ça, comment sont gérées les familles de victimes de meurtre. C’est une horreur. Ma belle-soeur, comme vous le savez, a été assassinée sauvagement avec son conjoint. Elle avait trois filles qui étaient en pleine fleur de l’âge. Elle vivait dans cette maison avec ses parents et ses filles. C’est un drame pour tout le monde parce qu’on ne comprend pas, il n’y a pas d’explication. Quand on l’a su, ça a été un choc. Les conditions de son meurtre ont été un véritable enfer“, a poursuivi Magali Berdah.

On n’a pas encore les raisons

Elle a souhaité parler au nom de toute la famille pour “crier“. Crier parce que certains médias ont parlé de drogue ou de mariage blanc concernant cette affaire. Des propos complètement faux qui ont sali la mémoire de sa belle-soeur. “Il s’avère que le présumé meurtrier a été incarcéré. Et c’était son voisin. On n’a pas encore les raisons. Ce n’était pas des règlements de compte“, a déclaré Magali Berdah. Elle a ensuite regretté que ses proches et elle aient appris certains détails de l’enquête par la presse alors que les autorités leur expliquaient qu’elles ne pouvaient rien dire, car “c’était une enquête de flagrance“. “C’est révoltant“, s’est-elle indignée. Elle a tout de même reconnu que la police avait fait un travail incroyable.

Ma belle-soeur s’est fait assassiner gratuitement et malheureusement, elle laisse aujourd’hui trois filles derrière elle. On va s’en occuper bien évidemment. Maintenant on va voir la vie différemment et avancer différemment. Avec Stéphane et notre famille, on est plus soudés que jamais. On va avancer avec ça et on va essayer de faire bouger les choses“, a conclu Magali Berdah, sans manquer de remercier toutes les personnes qui les ont soutenus.

Sur leur fil d’actualité, Stéphane et Magali Berdah ont également souhaité faire honneur à la mère de famille sauvagement assassinée en dévoilant des photos, d’elle, pour lui rendre hommage.